Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 16:35
capture d'écran

capture d'écran

Le terrorisme islamiste a frappé durement Le Royaume Uni les dernières semaines et la France a subi elle aussi de lourdes pertes... 

Ces barbares vont encore semer la mort ici et ailleurs. Il n'y a pas de moment précis, on peut s'attendre à tout, partout... 

Face à cette situation de terreur, personne n'étant à l'abri, comment allons-nous tenir ? 

Allons-nous conserver nos libertés ou sacrifier celles-ci sur l'autel de la sécurité ? Nous n'en sommes pas encore là mais si la situation devait s'aggraver, les attentats se multiplier, n'allons-nous pas basculer dans la paranoïa ? 

Aller à un concert, flâner dans les rues, prendre un verre sur une terrasse de café, emmener nos enfants à l'école, toutes ces activités si naturelles maintenant, le seront-elles toujours demain, sans craindre pour notre vie et pour celles et ceux qui nous sont chers ? Serons-nous capables d'encaisser les coups sans sombrer dans la peur ? De ces peurs qui conduisent à tout et souvent à des solutions radicales, de celles qui nous épouvanteraient aujourd'hui ; rétablissement de la peine de mort, emprisonnement préventif....   

Toutes ces questions travaillent déjà notre société quand on parle de mettre hors d'état de nuire les "revenants" de l'Etat islamique, hier de déchéance de nationalité pour ceux qui ont une double nationalité. Le Président de la République, François Hollande, n'a-t-il pas confié à des journalistes avoir autorisé l'élimination de plusieurs terroristes... 

Si les tragédies comme la dernière sur le London Bridge ou la promenade des Anglais le 14 juillet 2016 devaient continuer, voire s'amplifier, il n'est pas certain que nous soyons assez forts pour conserver nos valeurs démocratiques !!!

Avec toujours ce risque qui n'est pas négligeable de guerre civile, nos compatriotes musulmans devenant les ennemis. Ils sont pourtant eux aussi des cibles, souvent figurant parmi les victimes d'attentat, et comme l'ont reconnu les responsables des services de renseignement, ils signalent des comportements radicaux... Mais la folie des hommes peut être la plus forte et de tous basculer dans la haine la plus absolue. 

C'est une tâche qui revient aujourd'hui à notre nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, de protéger notre population et de préserver l'unité nationale. D'aucuns diront qu'il n'a pas été très disert sur la question de la laïcité.

L'islam radical n'est pas prêt de s'éteindre, nous devrons vivre avec le terrorisme encore longtemps sans savoir si le pire n'est pas devant nous ? 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 11:47
capture d'écran

capture d'écran

N'y aurait-il pas dans notre pays comme un parfum de Révolution ? 

Avec cette élection présidentielle et les candidats sortis du premier tour, on pourrait le penser. Il existe une réelle fracture en terre de France et celle-ci n'est pas récente ! Elle se creuse d'année en année et chaque élection est là pour nous la rappeler. 

 Tel cet ouvrier de l'usine de Whirlpool d'Amiens qui dans un reportage de C dans l'Air diffusé sur France 5 le 26 avril dernier, lance : "... à l'Elysée ils mangent des cailles au foie gras et boivent du Pétrus de l'année de leur grand-mère. Nous tout ça on connait pas..." Ces propos sont édifiants, ils résument bien la situation... 

Oui, il semble bien que la rupture soit consommée entre les élites et la classe populaire, voire la classe moyenne !!! 

Ne soyons pas naïfs non plus, il y a toujours eu un fossé entre les riches et les pauvres. La crise économique a exacerbé les tensions, l'échec des politiques menées depuis trop longtemps et la corruption de certains responsables ont fini de monter les uns contres les autres...  Là-dessus, on ajoutera une immigration qui n'a pas été bien gérée, les nouveaux arrivants ont été livrés à eux-mêmes, et on a rendu le pays en partie xénophobe.... Pour compléter le tableau, un certain mépris de classe s'est installé, ce qui renforce encore plus la colère de ceux qui se sentent incompris...

Alors OUi, beaucoup rêvent d'en découdre avec cette élite qui ne les écoute pas, qui les méprise, voire qui les fait souffrir. Certains rêvent d'un "Grand Soir" et le sénateur Jean-Luc Mélenchon a su canaliser cette pulsion dévastatrice, avec sa France Insoumise. D'autres voient en Marine le Pen, celle qui les protégera de la mondialisation et des flux migratoires....

L'envie de révolution s'est déjà traduite dans les urnes avec l'éviction des partis de gouvernement et d'une élite politique qui a tant déçu...

Les futurs dirigeants sont prévenus ; il n'y aura pas de blanc-seing, pas de période de grâce, pas le droit à l'erreur... L'opposition politique sera féroce et tous ceux qui n'auront pas été satisfaits par les urnes pourraient prendre leur revanche dans la rue !!! 

Certes, les amortisseurs sociaux sont là pour aider ceux qui galèrent, mais si Benoit Hamon avec la promesse d'un revenu universel n'a pas rencontré le succès escompté, n'est-ce pas le signe que les citoyens en veulent plus ? Ne veulent-ils pas retrouver leur fierté par le travail ? Ne plus avoir la boule au ventre tant la crainte de perdre leur emploi est grande ?

Qu'on le veuille ou non, la question de la répartition des richesses sera décisive dans les prochaines décennies. Avec des populations de plus en plus éduquées, connectées, le tolérable d'hier devient de plus en plus l'intolérable de demain. L'ascenseur social doit se remettre en marche au plus vite, le travailler plus pour gagner plus doit avoir tout son sens et les politiques doivent retrouver le sens de l'étique et devenir irréprochables.

On sait trop où mène la désespérance... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique Société
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 17:23
2017 : L'année de toutes les attentes !!!

Nous voici entrés dans l'année 2017 avec des fêtes qui se sont plutôt bien déroulées en France mais qui ont endeuillé l'Allemagne avant Noël et la Turquie au Premier de l'AN....

Mieux vaut se garder de toute prophétie pour cette nouvelle année car nul ne sait aujourd'hui qui gagnera la future élection présidentielle, si l'économie se portera bien ou si des attentats sanglants frapperont notre Pays... 

En revanche, ce qui est certain, ce sont les attentes des citoyens en cette année électorale. Un record d'inscriptions en ligne sur les listes électorales a été enregistré avant le 01 janvier : près de 660 000 personnes ont fait la démarche ! 

Il n'y a qu'à voir également l'engouement pour la primaire de la Droite et du Centre, avec une victoire presque miraculeuse de François Fillon dont peu de monde aurait parié un kopeck sur la candidature ! 

Qu'à cela ne tienne, ont été virés les favoris en les personnes de l'ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé qui n'est certainement toujours pas revenu d'avoir été ainsi balayé... 

Nous verrons si un tel emballement aura lieu pour la primaire de la Gauche avec ses 7 candidats avec là aussi les favoris, les outsiders et les inconnus. Y-aura-t-il la même surprise, un candidat ou une candidate qui provoquera l'enthousiasme ? 

Et les Français espèrent tant dans cette prochaine présidentielle !!! Certains auront probablement l'envie de laisser éclater leur colère électorale, d'autres auront l'espoir que le pays se redresse enfin et durablement... 

Les futurs candidats à la présidentielle auront la lourde charge de ne pas décevoir une fois de plus leurs électeurs dans un pays dont le chômage de masse est loin d'être éradiqué, dont les attentats terroristes risquent de faire encore des victimes...

Bonne année à tous

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 09:23
Lâcheté : un mal des sociétés modernes ?

Il n'est pas question ici de faire croire que la lâcheté serait née dans nos sociétés modernes. Le manque de courage fait partie des faiblesses de l'humain et de tous temps, on pourrait trouver des exemples, célèbres ou pas... 

Ce qui a de plus troublant de nos jours, c'est cette lâcheté individuelle, collective, et qui touche aussi nos élites. Du coup, c'est toute notre société qui en sort affaiblie, rincée. 

Bien entendu, il y a de petites et de grandes lâchetés mais toutes deviennent insupportables et minent les bases du groupe. 

C'est aussi ce que dénonçait Nora Fraisse auteure du livre "Marion, 13 ans pour toujours" sur le plateau de C à Vous animée par Anne-Sophie Lapix. Elle a mis en évidence avec beaucoup de dignité les lâchetés des uns et des autres dans le harcèlement qui a conduit sa fille au suicide.   

Oui cette lâcheté de tous ceux qui ne veulent rien voir, ne surtout pas intervenir mais qui n'hésitent pas de manière fourbe à exprimer un courage qui n'en est pas un, notamment sur les réseaux sociaux. Il n'y a qu'à voir ce que produit l'anonymat ; l'expression des pires horreurs.... 

Et la lâcheté n'est-elle pas également chez nos politiques qui, pour ne pas déplaire à leurs électeurs font des promesses qu'ils savent pertinemment qu'ils ne tiendront pas, ne font pas les réformes nécessaires pour redresser le pays dans un but de réélection ? Ce fut le cas hier de Nicolas Sarkozy et aujourd'hui de François Hollande...

Mais cette lâcheté est partout, et dans les instances internationales où l'on préfére fermer les yeux sur les exactions de certains dirigeants puissants plutôt que de les affronter et de résoudre les problèmes. 

Il n'y a qu'à constater comment les instances européennes et les Etats-membres se comportent face à la vague migratoire qui nous touche ! Contrairement à ce que l'on a pu croire, il n'y a pas eu de courage de la part d'Angela Merkel à ouvrir les portes de son pays. Plutôt de l'inconscience dont elle paie le prix fort aujourd'hui et qui l'a conduite à un mea culpa. Si cela avait été du courage, elle n'aurait pas fermé brutalement les frontières et conclu un accord à la va-vite avec la Turquie...

Un excellent documentaire passé sur CANAL + le mercredi 5 octobre EXODE montre combien les étrangers cherchent en Europe la paix et la prospérité. On ne peut qu'être touchés par ces familles en quête d'un avenir meilleur. En voyant la réussite de celles-ci sur nos écrans, c'est un soulagement qui s'empare de nous, témoins télévisuels. Mais combien de morts ? Combien trouvent leur place dans nos sociétés, pour certaines touchées par un chômage de masse et un déficit de logements... Pourquoi nos dirigeants européens n'avouent-ils pas que nous ne pourrons pas accueillir les populations de tous les pays en guerre de par le Monde ? C'est par lâcheté que rien n'est fait, on laisse les pauvres gens livrés à eux-mêmes..

La question la plus importante à se poser : est-ce que le courage paie ? La bravoure est-elle encouragée ? 

Malheureusement, il semblerait que la réponse soit NON !!! 

Et c'est peut-être là tout le coeur du problème. Combien de témoignages sur des "courageux" qui ont dénoncé ici un trafic de drogue. là ceux qui ont porté plainte et qui se retrouvent doublement victimes. Et que l'on ne protège pas, livrés à la vindicte de leurs agresseurs ou du quartier... 

Quant à nos femmes et hommes politiques, ceux qui ont un langage de vérité, font preuve de courage, combien sont récompensés en retour ? Ici pour avoir dit que la dette publique était un vrai problème, d'autres pour changer les institutions et les moeurs politiques ? C'est la défaite électorale à l'arrivée ou la cible des railleries et autres quolibets. On peut citer François Bayrou en 2012, Jean-Luc Mélenchon qui n'est pas pris au sérieux et bien d'autres.... 

Heureusement, il y a dans notre société des hommes courageux, de ceux qui sauvent des vies au péril de la leur, des lanceurs d'alerte qui dénoncent au risque d'en subir les conséquences, des politiques qui n'hésitent pas à jeter des pavés dans la mare... 

Oui la lâcheté est plus confortable de prime abord, mais elle pourrit une société qui ne peut que s'élever avec des femmes et des hommes de courage... 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 18:45
capture d'écran LCI

capture d'écran LCI

La rentrée de septembre est placée sous le signe du TERRORISME ISLAMISTE : une action possible partout en France et ailleurs, avec des victimes qui s'additionnent..

L'été n'a pas été épargné et personne ne pourra oublier ni l'attentat du 14 juillet à Nice ni celui du prêtre égorgé à Saint-Etienne-Du-Rouvray. 

Et nul ne doute aujourd'hui que la menace est là, bien réelle qui plane au-dessus de nos têtes. Quand le prochain attentat arrivera-t-il ? Où se produira-t-il ? 

Nos démocraties sont-elles prêtes à répondre à cette menace terroriste sans abandonner ses valeurs, ses principes et jusqu'à son organisation judiciaire ? 

Aujourd'hui, une cérémonie aux Invalides rendait hommage aux 230 victimes du terrorisme de novembre 2015 à juillet 2016

Pour le moment, la population semble faire preuve de beaucoup de courage et on salue même la résilience de celle-ci. Pas d'actes de vengeance, pas d'émeutes, pas de lynchage... Certes, des tensions, il y en a eu comme en Corse et sa station balnéaire maintenant connue de Sisco. Et la polémique sur le burkini ne s'éteindra pas de sitôt...

Mais que se passera-t-il si les attentats se poursuivent, voire s'intensifient avec toujours plus de morts et de blessés ? Les cibles sont tellement nombreuses que nul ne peut se sentir à l'abri : des centres commerciaux, des écoles, des universités...

Peut-on imaginer un point de rupture, celui qui pourrait faire exploser notre société et ce que redoute le patron de la DGSI, Patrick Calvar, nous entrainer dans une guerre civile ? 

Oui, des affrontements intercommunautaires pourraient bien avoir lieu et ne pas les envisager afin de les prévenir, seraient pour nos dirigeants une désinvolture coupable. Le risque est bien réel de voir le vivre ensemble devenir le "haïr ensemble", une haine aveugle et sourde envers ceux qui sont ou paraissent être des Musulmans. Peu importe que ceux-ci soient aussi des victimes de l'islamisme radical, peu importe que ceux-ci pratiquent leur réligion dans la sérénité... 

Nos démocraties sont d'autant plus fragilisées que pour certaines, comme la France, des élections majeures se profilent à moyen terme. Avec la Présidentielle française de 2017, les candidats en lice vont devoir se positionner sur ce sujet brûlant. Pas question pour eux, de ne pas faire entendre leur musique et gare à ceux qui n'auront pas les mots qui conviennent pour l'heure ; compassion pour les victimes, sévérité pour les terroriste. Quant aux moyens pour faire cesser cette barbarie, là, on entre en zone grise. Certains ne seront-ils pas tentés de surenchérir dans les réponses sécuritaires ? On voit que cela commence avec les primaires de Droite...

Et les partis populistes de se frotter les mains. Les événements passés, présents et malheureusement futurs vont jouer pour eux... Rien à dire, même pas la peine de surenchérir, ils vont engranger les voix électorales pour accéder peut-être au pouvoir suprême ?!!!

Ne parlons pas de la vague migratoire qui apporte aussi son lot de questions et de peurs. Des décisions sans concertation comme la dispersion de la jungle de Calais dans les régions françaises pourraient être un détonateur. N'est-ce pas dans les campagnes qui sont souvent les moins touchées par l'immigration et où la peur de l'envahissement est la plus grande ?  Alors, cette "délocalisation" risque fort bien d'apporter de l'eau à leur moulin d'angoisse et de rejet... 

L'avenir sombre est-il inéluctable ? Les périls sont là, proches de nous... Y aura-t-il un homme ou une femme qui saura préserver notre société secouée pendant encore longtemps par ce terrorisme islamiste ? 

Il faut l'espérer pour notre Pays...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 16:02
capture d'écran - vidéo de tous unis contre la haine

capture d'écran - vidéo de tous unis contre la haine

Face au terrorisme islamiste, les Musulmans de France et d'ailleurs, peuvent-ils échapper à l'amalgame ? 

Les Musulmans, les premières victimes et les plus nombreuses des attentats terroristes, ne risquent-ils pas de devenir les parias de nos sociétés occidentales ? 

Le risque d'amalgame n'a jamais été aussi important ; les premiers chiffres dévoilés par la campagne #Tous Unis Contre la Haine sont édifiants !  Une multiplication par trois des actes islmaphobes et combien qui ne soient pas répertoriés ? On imagine bien que beaucoup d'injures voire d'agressions ne sont pas révélées par les victimes...

De même, on a bien compris que le refoulement des réfugiés aux frontières de l'Union européenne vient aussi de l'origine religieuse des personnes ! Certains pays de l'Est l'ont clairement formulé tel le premier Ministre Hongrois qui avait lancé en septembre 2015 ¨"les migrants musulmans constituent une menace pour l'identité chrétienne de l'Europe". Il réitère aujourd'hui dans le cadre de sa campagne du non au référendum national sur les quotas de réfugiés dans l'Union Européenne avec les terroristes "déguisés" en migrants et les 900 "zones de non droit" à population étrangère existant en Europe...

Le phénomène dépasse l'Europe et un Donald Trump, candidat aux primaires des Républicains américains, s'en donne à coeur joie sur les Musulmans avec des allusions du genre "les Musulmans n'en font pas assez pour empêcher les attentats" ou qui prône la fermeture totale des Etats-Unis aux Musulmans... Certes, ce sont les délires d'un homme politique qui veut se faire remarquer à tout prix, mais des oreilles l'écoutent et combien sont d'accord avec ses paroles ? Beaucoup, si l'on en croit ses nombreux succès électoraux actuels dans les divers Etats... 

On pourrait multiplier les exemples de rejet et depuis les derniers attentats à Bruxelles, n'entend-on pas monter la question de la "radicalisation islamiste" dans les quartiers ? Le combien de "Molenbeek" en France, laisse planer le doute sur des populations plus larges que quelques individus qui se radicaliseraient de manière individuelle. 

La polémique qui se développe sur la mode islamique de grandes marques qui ont flairé la bonne affaire en créant une ligne de vêtements pour le moins très pudiques ! Et de stigmatiser un peu plus une population musulmane qui n'en avait pas besoin... 

Parce que l'amalgame risque de grossir et les conséquences être de plus en plus graves. Combien de mosquées vont pouvoir se construire sans déclencher les foudres ? Les revendications religieuses que d'aucuns trouvent intolérables trouveront encore plus difficilement des réponses, comme les menus de substituion dans les cantines. Combien de femmes voilées vont trouver un emploi ? 

capture d'écran

capture d'écran

L'Histoire est loin d'être écrite, notre comportement à tous fera la différence. Il faudra la volonté de tous les acteurs pour que nos sociétés ne dérapent pas en même temps que les attentats vont se multiplier. 

Du reste, des voix s'élèvent dans le monde musulman pour condamner avec force l'islamisme et le terrorisme, des intiatives pour faire connaître la religion musulmane, telle l'opération portes ouvertes dans les mosquées organisée par le Conseil français du Culte Musulman le dimanche 9 janvier dernier qui fut un succès.  

Des Musulmans essaient de lutter contre l'islamisation. C'est le combat de deux femmes en particulier qu'il convient de citer ; Nadia Remadna a fondé l’association "La Brigade des mères" et Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier soldat tué par le djihadiste Mohamed Merah en 2012 qui ouvre à Garges-les-Gonesse (Val d'Oise) sa première 'Maison Imad pour la jeunesse et les parents", un centre d'accueil pour lutter contre la radicalisations des jeunes. . 

Cela suffira-t-il à lutter contre un amalgame qui risque de tout envahir, un amalgame mortifère, voir derrière chaque musulman un terroriste potentiel. Et d'enflammer un pays... 

Le risque d'une guerre civile est bien réel, les dirigeants en sont tellement conscients qu'ils prennent des intiatives téméraires, comme la déchéance de nationalité à l'encontre des terroristes...

Il faudra aller plus loin et plus fort pour conserver la cohésion et préserver l'unité nationale... 

Musulmans : échapper à l'amalgame ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 11:41
Mort de son animal de compagnie : douleur et regard des autres

Pour tous ceux qui ont un animal de compagnie, chacun pourra témoigner de la joie qu'apporte celui-ci. Doucement, il prend sa place aux côtés des membres de votre famille. Pour certains mêmes, il est l'enfant qu'on a pas eu, et pour d'autres qui sont dans une grande solitude, il peut être l'unique présence...

Oui, un animal de compagnie est source de bonheur ; il accompagne votre vie, il en est le témoin silencieux, un regard sans jugement. Il sait se faire comprendre, et parfois il semble ressentir vos états d'âme...

Mais est-on préparé à sa mort ? Comment gérer cette tristesse ? Et le regard des autres face à votre douleur ?

Parce que cet être doté de sensibilité comme le qualifie à présent le Code civil est mortel. L'annonce de sa maladie résonne comme un coup de tonnerre ! On ne s'y attendait pas... Tout allait bien ; il mangeait, dormait paisiblement, faisait ses griffes sur sa planche de bois préférée...Et, en quelques mois, tout a basculé : une insuffisance rénale et d'un beau et magnifique chat, il est devenu un pauvre petit être décharné, prostré... Malgré les tentatives de traitement, de perfusion, le mal a été le plus fort, et il s'en est allé... 

Alors, tel un être cher à notre coeur, les larmes sont venues, intarissables... 

En revanche, difficile est le regard des autres, de ceux qui vous sont plus ou moins proches, au boulot, les amis, comment peuvent-ils comprendre ce que vous ressentez ? 

Votre chagrin peut étonner, voire déranger. Certains même trouvent votre réaction disproportionnée, ce n'est après tout qu'un animal ! pensent-ils ou disent-ils... 

Oui, on finit par culpabiliser d'avoir mal, d'être malheureux, il y aurait comme de l'indécence à souffrir alors que tant d'autres catastrophes se produisent ici et ailleurs. 

Imaginez en plus que cette disparition soit survenue la veille des attentats de Paris du 13 novembre 2015 ? 

Il s'appelait Dexter....

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Société
commenter cet article
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 18:14
Risque zéro : Folie collective ?

Nos sociétés modernes semblent de plus en plus éprises de RISQUE ZERO, quel que soit le domaine ; terrorisme, délinquance, risques sanitaires, industriels, aéronautiques, environnement... 

Nul secteur de notre société n'échappe à cette règle du risque zéro, malgré les paroles des uns et des autres, politiques, responsables et spécialistes du domaine concerné.

Cette exigence, pour ne pas dire une obsession, serait-elle une folie collective ? La fatalité n'aurait-elle plus sa place ? L'erreur, quelle qu'elle soit, serait-elle devenue si intolérable ? 

Oui, on pourrait bien le penser...

Du coup, notre société serait en demande de plus de sévérité, de plus de sécurité, de toujours plus d'assurance pour que rien ne passe entre les mailles du filet... 

Pour exemble, combien de fois le Premier Ministre et le Ministre de l'Intérieur n'ont-ils pas martelé que le risque zéro n'existe pas en matière de terrorisme ?  L'affirmer est une chose, l'admettre en est une autre. Ce n'est plus dans l'air du temps. Les citoyens sont prêts à réduire considérablement leurs libertés pour éviter un nouveau massacre. C'est ainsi que les Français sont favorables à l'état d'urgence : 77 % des personnes interrogées... Et ne parlons pas de la déchéance de nationalité pour les binationaux qui recueille aussi les faveurs à plus de 80 %....

Et ce n'est peut-être pas fini ! Jusqu'où serons-nous prêts à aller si de nouvelles attaques terroristes se produisent  ? D'aucuns diront que nous pourrions bien nous diriger vers une forme d'autoritarisme de l'Etat pour atteindre cet objectif du Risque Zéro.

En matière de délinquance, nous sommes dans cette même quête d'absolu ! Et c'est la récidive qui revient régulièrement sur le devant de la scène. Il est insupportable pour la majorité qu'un condamné libéré puisse commettre un nouveau délit ou crime ! Même si cette récidive ne concerne pas la majorité des condamnés, elle sera toujours de trop. Et dans cette soif de sécurité totale, il y a de moins en moins de place pour le moindre risque... 

C'est aussi le cas dans le secteur sanitaire... Exit les risques en matière de consommation. Les normes se sont multipliées en même temps que les scandales alimentaires. 

Ce qui vient de se dérouler dans l'essai thérapeuthique de Rennes faisant un mort et 5 blessés sera certainement une nouvelle démonstration de cette recherche de sécurité optimale. Après une enquête qui se voudra rigoureuse, aucun doute pour que les règles en cette matière soient revues, voire durcies. Imaginons même que ces essais pourraient à terme ne plus avoir cours en France... 

Et tout cela se retrouve aussi bien en matière de normes environnementales, en matière de transport aérien, ferroviaire... Et la circulation routière est bien placée pour le savoir : les restrictions de vitesse sont de plus en plus importantes (bientôt on roulera à 30 ou 40 km/h, plus aucune goutte d'alcool avant de prendre le volant..).

Du coup les normes s'empilent et les entreprises crient à l'étouffement... Et on retrouve ici le fameux principe de précaution...

Même la nature ne doit pas échapper au risque zéro. Si elle n'est pas contrôlable, ceux qui la scrutent, la surveillent n'ont pas le droit à l'erreur. C'est ainsi qu'en cas de tempête, d'inondation, de neige...et autres incidents ou accidents climatiques, pas question pour les services concernés de minimiser le risque... Cela ne leur sera pas pardonné. Le risque zéro est là, en embuscade... 

On ne sait s'il faut se réjouir ou se désoler de ce changement dans les comportements, car nous sommes tous ou presque à la recherche d'un risque ZERO. Certes, on va déplorer la masse des interdits et autres limitations que cela entraîne mais dès que l'on est concerné de près ou de loin, c'est une autre question. On se radicalise, on veut plus, toujours plus... 

Comment expliquer cette mutation des mentalités ? Les progrès techniques et technologiques nous ont habitués à plus de sécurité, à prévoir l'imprévisible, à déjouer l'impensable... Le refus de la fatalité est peut-être proportionnel aussi à une baisse du religieux. Avant, c'était une intervention divine qui envoyait des épreuves, il y avait toujours de la résignation...

Oui, les raisons sont multiples mais les conséquences ne sont pas à négliger. Et elles ne le sont pas par les responsables qui sont dans l'instantané et dans l'émotion... 

C'est un fait de société qu'il faut prendre en compte. En revanche, trouver la juste mesure pour ne pas paralyser une société, voilà le vrai défi !

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 09:09
Charlie Hebdo : couverture 712 et quand tout était là....

"En février 2006, Jérôme Lambert et Philippe Picard filmaient l’élaboration et le bouclage du numéro 712 de Charlie Hebdo consacré aux caricatures de Mahomet."

Tel est l'intitulé du documentaire présenté par FRANCE 5, le 05 janvier 2016...

Ce n'est pas sans émotion que l'on a pu se glisser dans la salle de rédaction de CHARLIE HEBDO, et quand on connait l'attaque terroriste du 07 janvier 2015, ce reportage nous glace et en même temps, nous oblige à poursuivre leur combat pour la liberté d'expression... 

Ils étaient tous là ou presque, les futures victimes des frères KOUACHI ; Cabu, Tignous, Honoré, Wolinski, Charb, Mustapha Ourrad, l'économiste Bernard Maris... 

Cette couverture 712 est celle connue sous le titre "Mahomet débordé par les intégristes" et reprenant les carricatures du prophète, ce qui a valu bien des violences dans une partie du monde musulman... 

Presque 10 ans entre les deux dates et rien a changé ou si, en pire !!!

 

A l'époque, déjà, l'équipe de Charlie Hebdo se préoccupait des retombées de leur future publication des carricatures. Caroline Fourest alerte les journalistes sur les réactions de violence sur les forums. Beaucoup de haine, déjà...

Cabu parle avec humour d'une troisième guerre mondiale provoquée par le dessin ! Il ne savait pas que cette parole était prémonitoire. Oui, le dessinateur Cabu est mort dans cette guerre...

Wolinski lance "avec les curés, c'est plus facile..." Oui, il ne pouvait pas mieux dire...

Mais la lâcheté n'était pas de mise dans cette équipe, et le rédacteur en chef de l'époque, Philippe Val, affirmait avec bon sens que la sanction ne pouvait venir que des tribunaux. S'il avait su que la sanction allait tomber hors la Justice et avec une telle inhumanité ! 

A l'époque les locaux étaient gardés par des policiers en tenue et Cabu, après un coup d'oeil dans la rue se rassurait en disant que cette affichage était dissuasif. Cette garde n'était plus aussi présente en 2015 et de toute façon, qu'auraient pu faire des policiers contre des kalachnikov ? 

« Qu’est-ce qu’il restera au simple citoyen s’il n’a même plus le rire pour vaincre ses peurs ? » lance Philippe Val, le rédacteur en chef du journal. 

Oui, il faut continuer à rire, à chanter... à vivre, quoi !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Société
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 16:30
2016 : voyage en enfer ?

On ne regrettera pas l'année 2015 ! Certains la qualifiant même "d'année de merde" !!

Oui, la page est tournée sur cette année noire, avec ses attaques terroristes qui ont endeuillé la France, un chômage record, une pauvreté qui repart à la hausse...

Même les fêtes ont eu un goût amer avec cette image de militaires gardant la Cathédrale Notre-Dame de Paris lors de la messe de Noël et des patrouilles déambulant sur les Champs Elysées pendant les festivités du Nouvel An...

Que nous réserve 2016 ? Lors de ses voeux, chacun a probablement annoncé le meilleur à sa famille, ses amis, ses voisins (...) avec les mots de joie, santé, bonheur... Et probablement, il y aura un peu de tout cela au cours de la nouvelle année ; pour certains, le tiercé gagnant et pour d'autres, aucun des trois ! En somme, la vie, avec ses hauts et ses bas... 

Et pour notre pays ? Au-delà de nos destins individuels, celui de la France aura un impact plus ou moins fort...

Et là, c'est encore le mystère... 

Alors on peut imaginer que cette année soit plus sereine que la précédente avec l'absence d'attentat sur le sol français, une inversion de la courbe du chômage avec un retour de la croissance, un débat politique sain et une primaire à Droite couronnée de succés avec un vainqueur dont la victoire ne sera pas remise en cause.... 

C'est un rêve ?

Ou alors 2016 sera-t-il un voyage en enfer ?

Un voyage dans l'horreur fait d'actes de terrorisme, un état d'urgence qui perdure, une unité nationale en danger, un spectacle politique désolant sur la déchéance de nationalité, une primaire à Droite qui fera honte au parti organisateur, un chômage qui continue de galoper, des déficits qui se creusent toujours plus, une Europe qui se déchire sur le sort des réfugiés dont le nombre ne fait que s'accroître...

Ou alors, une année blanche où la perspective des élections de 2017 paralysera tout : un débat politique feutré, une économie atone, une bienveillance de Bruxelles sur les finances publiques par crainte de la montée du Front National en 2017. Bref, à part le terrorisme qui se fout des circonstances, un pays à l'arrêt, dans l'attente fébrile des élections... 

Mieux vaut ne pas savoir !  

Bonne année à tous...

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Société
commenter cet article