Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 11:47
capture d'écran

capture d'écran

N'y aurait-il pas dans notre pays comme un parfum de Révolution ? 

Avec cette élection présidentielle et les candidats sortis du premier tour, on pourrait le penser. Il existe une réelle fracture en terre de France et celle-ci n'est pas récente ! Elle se creuse d'année en année et chaque élection est là pour nous la rappeler. 

 Tel cet ouvrier de l'usine de Whirlpool d'Amiens qui dans un reportage de C dans l'Air diffusé sur France 5 le 26 avril dernier, lance : "... à l'Elysée ils mangent des cailles au foie gras et boivent du Pétrus de l'année de leur grand-mère. Nous tout ça on connait pas..." Ces propos sont édifiants, ils résument bien la situation... 

Oui, il semble bien que la rupture soit consommée entre les élites et la classe populaire, voire la classe moyenne !!! 

Ne soyons pas naïfs non plus, il y a toujours eu un fossé entre les riches et les pauvres. La crise économique a exacerbé les tensions, l'échec des politiques menées depuis trop longtemps et la corruption de certains responsables ont fini de monter les uns contres les autres...  Là-dessus, on ajoutera une immigration qui n'a pas été bien gérée, les nouveaux arrivants ont été livrés à eux-mêmes, et on a rendu le pays en partie xénophobe.... Pour compléter le tableau, un certain mépris de classe s'est installé, ce qui renforce encore plus la colère de ceux qui se sentent incompris...

Alors OUi, beaucoup rêvent d'en découdre avec cette élite qui ne les écoute pas, qui les méprise, voire qui les fait souffrir. Certains rêvent d'un "Grand Soir" et le sénateur Jean-Luc Mélenchon a su canaliser cette pulsion dévastatrice, avec sa France Insoumise. D'autres voient en Marine le Pen, celle qui les protégera de la mondialisation et des flux migratoires....

L'envie de révolution s'est déjà traduite dans les urnes avec l'éviction des partis de gouvernement et d'une élite politique qui a tant déçu...

Les futurs dirigeants sont prévenus ; il n'y aura pas de blanc-seing, pas de période de grâce, pas le droit à l'erreur... L'opposition politique sera féroce et tous ceux qui n'auront pas été satisfaits par les urnes pourraient prendre leur revanche dans la rue !!! 

Certes, les amortisseurs sociaux sont là pour aider ceux qui galèrent, mais si Benoit Hamon avec la promesse d'un revenu universel n'a pas rencontré le succès escompté, n'est-ce pas le signe que les citoyens en veulent plus ? Ne veulent-ils pas retrouver leur fierté par le travail ? Ne plus avoir la boule au ventre tant la crainte de perdre leur emploi est grande ?

Qu'on le veuille ou non, la question de la répartition des richesses sera décisive dans les prochaines décennies. Avec des populations de plus en plus éduquées, connectées, le tolérable d'hier devient de plus en plus l'intolérable de demain. L'ascenseur social doit se remettre en marche au plus vite, le travailler plus pour gagner plus doit avoir tout son sens et les politiques doivent retrouver le sens de l'étique et devenir irréprochables.

On sait trop où mène la désespérance... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique Société
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 16:49
capture d'image

capture d'image

Ainsi, le deuxième tour de l'élection présidentielle 2017 se jouera entre Emmanuel MACRON du mouvement En Marche (24 %) et Marine LE PEN, la Présidente du Front National (21,3 %). 
D'aucuns diront que les jeux sont faits et que l'élection du candidat d'En Marche n'est plus qu'une formalité... 

En attendant, cette élection aura été hors du commun et aura suscité tant de déceptions ! 

Oui, les deux principaux partis de gouvernement, Les Républicains et Le Parti Socialiste, ont été éliminés purement et simplement !!! 

François Fillon qui aura cru jusqu'au bout à sa victoire, n'a pas réussi à faire oublier le "Penelope Gate" et les costumes... Tel que l'avait prédit le député Georges Fenech, le candidat de la Droite et du Centre aura entraîné son parti dans sa chute. Le pari était tout de même risqué et en ces temps de grande lessive politique, il représentait à tort ou à raison tout ce que les citoyens ne voulaient plus... Certes le score n'est pas infamant (20 %) mais pour une élection dont il y a encore si peu de temps on disait imperdable pour la Droite, quelle énorme déception !!!

Pour Benoit Hamon, la primaire aura été une belle "escroquerie" !!! Celui-ci qui avait laminé Manuel Valls, était tellement galvanisé qu'il n'a pas vu venir les trahisons en cascade ! Mais en étant objectif, le PS n'est pas non plus sur une ligne pure et dure. Celle de Benoit Hamon ne pouvait à elle seule emporter le morceau. Surtout que sans vouloir l'offenser, Benoit Hamon n'a pas le charisme d'un Jean-Luc Mélenchon ni son talent d'orateur. Que cette défaite lui serve de leçon, il n'aurait pas dû jouer cavalier seul. Le sens du collectif pourtant si cher à la Gauche, il ne l'avait pas ou pas assez... Là aussi, quelle déception pour le PS avec un score de 6,4 % !!! 

La déception sera aussi du côté de la France Insoumise qui aura réalisé tout de même une belle percée (6,4 %). On peut ne pas apprécier ni adhérer aux idées défendues par Jean-Luc Mélenchon, mais c'est peut-être au coeur de ce mouvement où l'on aura rencontré une réelle ferveur pour son leader... Reste à savoir ce que deviendra cette France Insoumise pleine d'espoir... 

Bien sûr, la déception est chez les autres candidats dont parfois avec trop de mépris, on nomme les petits candidats. Si certains n'avaient pas l'intention de gagner et l'ont fait savoir, d'autres auront mis beaucoup d'énergie à essayer de convaincre. Ils méritent tout notre respect... 

La déception semble aussi se trouver du côté du Front National qui pensait réaliser un meilleur score (21,3 %) même si celui-ci est important. La dynamique ne semble pas être autant au rendez-vous que tout portait à le croire. On donnait souvent le Front National à plus de 25 % et certains pensaient même qu'il flirterait avec les 30 % !!! Après, même si le second tour semble mal engagé, il serait présomptueux d'anticiper trop vite une défaite, pour ne pas dire une déconfiture ! Et surtout, qu'il n'y ait pas de mépris pour cette France qui souffre, qui est en colère, qui rejette la mondialisation... Plus le Front National est diabolisé, et plus il séduit ! 

L'espoir repose aujourd'hui sur un homme jeune de presque 40 ans, Emmanuel Macron. Il séduit beaucoup parce qu'il a joué la carte du "Droite et Gauche", cette union nationale dont rêvent bon nombre de Français pour sortir le pays de la crise profonde. Il est "neuf" dans ce monde de vieux routards de la politique et il a eu tout de même une expérience. Il serait bien entouré nous dit-on et il a déjà les faveurs de la finance, la Bourse de Paris s'est envolée... 

Oui, la tâche est rude pour Emmanuel Macron. Déjà, gagner le second tour de l'élection présidentielle avec un score qui ne soit pas ric-rac. Mais le plus dur pour lui, s'il emporte l'élection, sera de ne pas décevoir ceux qui croient si fort en lui...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 17:18
capture d'écran

capture d'écran

"Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?" 

Ces quelques mots prononcés par François Fillon, candidat LR de la Présidentielle 2017 marqueront à jamais les électeurs que nous sommes ! Elle avait du panache cette phrase lorsqu'elle a été lancée à l'époque, cela parait à présent une éternité... Cette interrogation aura certainement contribué à la chute d'un ex-Président de la République et d'un ex-Premier Ministre alors tous deux candidats à la Primaire de la Droite et du Centre !!!

Qui imagine à présent ce même candidat mis en examen ? Oui, François Fillon aura tenu bon malgré cette mise en examen, malgré les révélations qui se poursuivent encore aujourd'hui, plus glauques les unes que les autres, malgré le battage médiatique, malgré les défections dans son propre camp puis des retours au bercail tout aussi pitoyables. Bref, une campagne réduite à néant qui promettait pourtant d'être intéressante avec des programmes variés et non dénués d'intérêt. Car OUI, le programme est important, pour ne pas dire essentiel, mais l'Homme qui le porte l'est tout autant. Quel gâchis... On verra si les sondages qui donnent le candidat perdant se trompent ou non... 

Qui imagine Marine Le Pen Présidente ? Jusqu'à présent, la question ne se posait même pas ! A présent, s'il est quasi-certain qu'elle sera qualifiée au premier tour, plus personne n'ose avancer une défaite assurée au second tour. On peut penser que la participation ne sera pas à la hauteur et on peut comprendre, vu la campagne aussi désastreuse. On peut craindre un attentat terroriste avant les élections et là, qui peut dire comment peuvent se traduire la peur, la colère ? Le front républicain pourrait ne pas jouer, le plafond de verre n'existe plus. Peut-être même que la candidate pourrait passer dès le premier tour à la stupeur de TOUS !!! L'élection improbable de Donald Trump et le Brexit, personne n'y croyait ou ne voulait le croire. 

Qui imagine Emmanuel Macron Président ? Il y a encore quelques années, cet homme d'à peine 40 ans, n'aurait eu aucune chance ! Il y a la jeunesse, une expérience toute relative en politique, une stature que l'on sent encore fragile, notamment en matière de politique étrangère. Aujourd'hui, cet homme parce qu'il est jeune, qu'il se présente comme étant en-dehors du système mais qu'une partie du système soutient est le grand favori. Il pourrait même devenir notre prochain Président de la République... 

Ou alors, qui imagine un second tour Marine Le Pen / Jean-Luc Mélanchon, un parti socialiste exclu du second tour en même temps que le parti Les Républicains (ce qui est probable si l'on en croit les sondages), et n'oublions pas les autres candidats qui n'ont pas encore pu s'exprimer et qui pourraient créer des surprises ??? 

Dans cette élection Présidentielle dont d'aucuns diront qu'elle est plus que jamais décisive pour notre Pays, on peut tout imaginer... 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 12:20
capture d'écran

capture d'écran

La victoire de Benoit Hamon ce dimanche 29 janvier avec 58,71 % des suffrages exprimés devrait contenter tout le monde !!! Tous ceux qui l'aiment et ceux qui ne l'apprécient pas, lui ou ses idées... 

Oui, aujourd'hui, à ce stade de la campagne présidentielle, Benoit Hamon devrait satisfaire tous les camps ou presque.... ou laisser indifférent aussi !

Pour ce qui est du Parti socialiste en pleine déconfiture, le rassemblement n'était pas gagné quel que soit le vainqueur. Ce succès incontestable d'une gauche affirmée (d'aucuns diront de la gauche de la gauche) va probablement contenter bon nombre de militants qui ne croyaient plus en les valeurs de leur parti et les dérives libérales qu'ils dénonçaient. Et là-dessus rajoutons l'idée d'une déchéance de la nationalité, même pour des terroristes, et beaucoup se sont sentis trahis, humiliés...

Alors OUi, Benoit Hamon va remettre du baume au coeur à cette partie de la gauche qui se désespérait. Et puis ses idées font rêver à bon compte. Tant qu'on n'a pas le rênes du pouvoir entre les mains, on peut lancer le revenu universel, une durée de travail à 32 h !!! Après tout, il y a bien eu un certain candidat, François Hollande qui avait déclaré qu'il renégocierait le traité européen, que son ennemi c'était la finance.... Et l'on a vu ce qu'ont donné les belles promesses... 

Après le rassemblement de la gauche se fera ou probablement ne se fera pas, chacun restant sur ses positions ! Soit, Benoit Hamon fait une synthèse à la Hollande et c'est foutu pour lui, ses électeurs ne lui pardonneront pas, soit il fortifie son projet et il devient génial pour trouver les financements de son programme qui de prime abord semble être la ruine pour notre pays... A lui de surprendre... 

Pour ses adversaires politiques, il est très loin de la politique de la droite filloniste, loin de la "ni droite ni gauche" d'Emmanuel Macron. Rien à voir avec le FN qui va se réjouir de l'attaquer sur sa laïcité molle ou son visa humanitaire. Reste la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon qui va se faire un plaisir de lui faire la peau (politique) !!!   

A entendre les commentaires des journalistes politiques sur l'homme qui n'aurait pas la carrure présidentielle (François Hollande l'avait-il ?), avec des idées utopistes, pour ne pas dire de "m...." , nous verrons bien dans les prochaines semaines ce qu'en pensent les citoyens et dans quelques mois, après une campagne qui promet d'être rude, ce que décideront les électeurs. 

Pour le moment, chacun peut constater que les lignes bougent, que des exigences de renouveau, d'exemplarité, d'autorité, de protection et de compétences se font sentir. 

Quel homme ou quelle femme remplira les conditions pour accéder au pouvoir en mai ?  Tout est ouvert, tout est possible.... 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 20:36
capture d'écran LCI

capture d'écran LCI

OUi, cette affaire FILLON pourrait bien être une bombe à fragmentation dont nul ne sait où seront dispersés les éclats !!!  

Le fond de l'affaire ou des affaires est simple : François FILLON a recruté sa femme comme collaboratrice parlementaire de 1997 à 2013 pour un salaire brut de 500 000 € ! Et par ailleurs, la Revue des Deux Mondes aurait rétribué Penelope Fillon à hauteur de 100 000 euros pour 2 notes d'écriture... 

Cette bombe a été lancée par un journal Le Canard Enchainé et il faudrait être naïf pour ne pas imaginer qu'il n'y ait pas eu derrière cette enquête d'investigation, un indicateur... Et si cet indicateur venait du camp même de François Fillon ? Pourquoi parler d'officine ? Parfois, la traîtres sont vos amis...

Mais à vrai dire peu importe qui ou quoi a mis Penelope FILLON sous le feu des projecteurs, une femme qui semble si discrète, le drame est ailleurs... 

Déjà, il appartiendra aux époux FILLON de prouver la réalité du travail effectué par celle-ci. Ce sera ensuite à la Justice d'établir s'il y a eu ou non emploi fictif. Pour le moment, c'est la présomption d'innocence qui s'impose et elle seule. 

En revanche, même si cette pratique est légale, il semblerait bien que faire travailler son conjoint ou un proche puisse poser question et ne parlons même pas du salaire !!! Cela relève de l'intelligence de chaque politique de se poser toujours la question du soupçon. Et en l'occurrence, une épouse aussi effacée que l'est Penelope Fillon qui fuit les caméras et autres mondanités, se confiant dans les journaux qu'elle ne se mêle pas de politique, c'est vraiment donner le bâton pour se faire battre !!!  

Quelle mauvaise image des politiques cette nouvelle affaire va encore donner !!! Et quelles en seront les retombées ? 

S'il est vrai que l'image de François Fillon a été beaucoup basée sur l'honnêteté, cette affaire ne va-elle pas entraver sa campagne ? Surtout que la potion amère qu'il promet aux Français n'était déjà pas facile à faire avaler, quelle crédibilité va-t-il avoir désormais ? Certes, il veut redresser la France mais pour entraîner un peuple derrière soi, il faut soi-même être dans l'exemplarité et la sobriété. Et là, plus quelques petites autres "boules puantes" (les trajets coûteux alors qu'il était Premier Ministre pour regagner le week-end la Sarthe, un logement de fonction qui aurait triplé de surface...). 

Oui cette révélation qui tombe au plus mal pourrait bien remettre en cause l'ordre d'arrivée au premier tour de l'élection présidentielle de mai 2017. 

Un scénario déjà envisagé ici, pourrait bien se produire : un deuxième tour Marine LE PEN et Jean-Luc MELENCHON.!!! 

Il est encore trop tôt pour connaître les conséquences de cette bombe propulsée pour nuire à ce candidat qui aura de toute façon fait preuve de beaucoup d'imprudence !

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 18:00
capture d'écran LCI

capture d'écran LCI

Les résultats du premier tour de la primaire de la Gauche sont tombés : Benoît Hamon est le gagnant avec 36,35 %  des suffrages exprimés, suivi par Manuel Valls avec 31,11 %., Arnaud Montebourg 17,52 %, Vincent Peillon 6,85 %, François de Rugy (3,88 %), Sylvia Pinel 1,97 % et Jean-Luc Bennhamias 1,01 %..

Voilà, ils ont tous voulu cette primaire, ils l'ont eu !!!

On pourrait se poser la question s'ils n'auraient pas mieux fait de s'abstenir de la faire ?

Certes, la primaire semble s'imposer dans le jeu politique français, mais en l'occurrence, avec un Président qui était le candidat naturel, quelle idée de vouloir l'imposer ?

On rétorquera que le Président de la République s'est retiré mais chacun sait qu'il y a été contraint, ne serait-ce que par cette primaire ! Certes, le bilan n'est pas bon et la personne même du Président était rejetée avec notamment le livre de confidences des journalistes Davel et Lhomme qui avait écorné son image. Mais finalement, quitte à être battu à la Présidentielle, ce que les sondages semblent indiquer (à prendre avec  toutes les précautions d'usage), le candidat socialiste jouerait la 4 ème ou la  5ème place, autant que ce soit le principal responsable !!! 

Car les candidats qui se sont présentés ne sont-ils pas comptables de son bilan ? 6 des 7 candidats ont fait partie du gouvernement de la Présidence de François Hollande. Si Manuel Valls a choisi de le porter en étendard, au risque d'être grillé un peu plus, son rival, Benoît Hamon, s'est lancé dans le revenu universel et le visa humanitaire. De quoi effrayer bien des citoyens qui craignent la faillite de l'Etat et de subir une immigration massive. Autant dire que le succès probable de Benoît Hamon, s'il reste sur ses positions, ne sera que de courte durée !!! Si l'on ajoute les doutes sur sa fermeté quant à la laïcité, il sera vite mis de côté.

Cette primaire dont les Socialistes espéraient un énorme succès, les organisateurs ont fini par se mélanger les pinceaux avec la participation. De 2 millions annoncés, on sera plus aux alentours de 1 millions 6, moins glamour... Et vu la déception des électeurs de gauche quant au quinquennat, c'est déjà bien...  

Comble de malchance, deux candidats à l'extérieur du parti Socialiste pourraient bien faire de l'ombre au candidat désigné dimanche prochain. Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron creusent chacun leur sillon et l'engouement pour le deuxième semble être incontestable. 

Mais ce qui est à craindre le plus dans cette primaire Socialiste c'est l'éclatement du Parti socialiste en deux blocs, représentés par les deux derniers candidats en lice. Selon l'expression de Manuel Valls " le choix entre des promesses irréalisables et infinançables et une gauche crédible qui assume les responsabilités du pays"

Voilà le ton est donné ! Qui peut imaginer un sage rassemblement après une semaine de campagne où les coups risquent de pleuvoir...

OUi, ils auraient mieux fait d'encourager le Président actuel à se présenter même pour une défaite. Et ensuite, une reconstruction du parti socialiste selon les sensibilités présentes aurait été plus simple.

Là, les électeurs de gauche risquent d'assister à un spectacle qui pourrait bien leur faire penser qu'ils ont affaire à la gauche la plus bête du monde !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 10:52
Présidents de la République : 2 hommes, 2 gâchis !!!

Le Président de la République française, François HOLLANDE, a annoncé le 02 décembre dernier qu'il ne briguerait pas un second mandat. Toute la classe politique ainsi que les experts étaient loin de se douter d'une telle décision. Ses proches avaient laissé entendre qu'il se préparait et l'entretien paru le 13 octobre 2016 dans Le Nouvel Obs allait dans ce sens...

Et comme un coup de tonnerre, François HOLLANDE se retire ! Pour les uns, c'est la crainte d'une humiliation lors de la future primaire de la Gauche, pour les autres c'est dans le seul intérêt de la Nation qui doit se rassembler. Bref, c'est entre soulagement et stupeur que l'on a assisté à cette allocution dont on sentait l'homme ému, à la voix parfois brisée...

On pourrait en dire tout autant de Nicolas Sarkozy qui fut balayé dès le premier tour de la Primaire de la Droite et du Centre le 20 novembre dernier.

Les deux hommes qui se sont affrontés lors des élections présidentielles de 2012 viennent de déclarer forfait à quelques jours d'intervalle. Pourtant, François Hollande avait voulu se démarquer de Nicolas Sarkozy, et finalement tous les deux ont fini dans le même trou de l'impopularité !!!

Quel gâchis !!!  

Tous deux ont été accusés presque des mêmes maux. Ne pas avoir réussi à entrer dans la fonction présidentielle ; il faut reconnaître qu'entre le "casse-toi pauvre con" et la virée en scooter, l'un et l'autre n'ont pas aidé ! Et la liste est longue de ces mauvaises images qui ont dégradé la fonction, peut-être trop "monarchique" de notre République. Mais il faut faire avec, on ne change pas les mentalités et les usages comme cela ! 

Et puis, surtout, le manque de résultats est à l'origine de ce désamour des électeurs ! Un chômage qui sape les bases mêmes de la société (presque 10 % de la population active), une dette  publique abyssale (elle atteint à la fin du deuxième trimestre 2016 les 2170 milliards d'euros), une France sous menace terroriste...

A la décharge des deux Présidents, ils ont connu tous les deux des circonstances difficiles. Nicolas Sarkozy a dû faire face à la crise financière de 2008 et François Hollande a trouvé une situation de quasi-faillite de l'Etat et pour couronner le tout, des attentats islamistes qui ont placé le pays en état d'urgence, avec un risque réel de guerre civile... 

Alors, Oui, nous n'avons certainement pas eu des hommes à la hauteur de ces événements. On sortait du cadre normal, d'une gestion pépère de la France, il fallait un Homme ou une Femme avec beaucoup de courage, une forte détermination et probablement capable de trouver des solutions nouvelles. 

Reste à savoir qui aurait été apte à prendre une France avec certes de beaux atouts, mais endettée, plombée par le chômage... ?

Le destin quasi tragique de ces deux Hommes doit donner à réfléchir à ceux qui se bousculent pour prendre le poste. 

Les candidats à la Présidentielle de mai 2017 devront avoir une forte conscience à la fois de l'état difficile de la France et des espoirs qu'ils vont peut-être susciter et qu'ils ne devront pas décevoir.

Nous sommes à la croisée des chemins. Entre colère et incrédulité, mais avec encore la force de croire en un Homme ou une femme politique, tout est possible.

Gare à tous les intrépides et à ceux qui n'auront pas les épaules solides, la France a aujourd'hui besoin d'un sauveur !!! 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Politique
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 08:53
capture d'écran

capture d'écran

Alain JUPPE qui a fini deuxième de la Primaire de la Droite et du Centre avait plutôt bien commencé sa campagne avec ce mot d'ordre de rassemblement. Lors de sa rentrée politique à Chatou en août dernier, il lançait :"rassembler plutôt que chercher à cliver, rassembler plutôt que vouloir exclure ou stigmatiser, rassembler plutôt que d'exciter les surenchères. »

Certes, d'aucuns diront qu'il n'avait pas été très offensif, se sachant le favori. Mais l'image de l'Homme d'Etat était là avec de la fermeté qui transperçait et beaucoup d'humanité. Bref, une image contraire à celle qu'offrait Nicolas Sarkozy plus bouillonnant et clivant... 

Mais les électeurs du premier tour en ont décidé autrement et le voici placé derrière François FILLON avec 28 % contre 44 % pour son adversaire. 

Et patatras, l'image de l'Homme rassembleur est en train de se briser en mille morceaux !!!  A présent, ce n'est plus le rassembleur, mais un homme un brin arrogant et mauvais perdant qui se présente aux citoyens. Le voici s'attaquant à tout ce qui bouge, notamment l'IVG et autres attaques du même acabit portées à François FILLON qui n'a pas hésité à riposter "cette attaque est inqualifiable, je ne pensais pas que mon ami Alain Juppé puisse tomber aussi bas". C'est certain, un ami comme cela vaut tous les ennemis du monde !!!

Alors OUi, on peut comprendre que rattraper l'avance de son concurrent n'est pas chose aisée. Alain JUPPE doit faire entendre sa propre musique, celle-ci ayant été mise en sourdine pendant les 3 débats, à l'exception peut-être du dernier. Mais ce changement brutal d'attitude laisse penser qu'en fait l'homme n'était pas réellement rassembleur. Et l'expression "je les emmerde" s'agissant des personnes qui ne pensent pas comme lui sonne à présent plus clairement. 

Dommage que cette seconde manche de la Primaire tourne au pugilat, le débat d'idées est normal, mais pas cette hargne et cette arrogance... 

Les électeurs jugeront dimanche !!! Reste le débat de jeudi pour convaincre les uns et les autres.

En revanche, il ne faudrait pas que la machine à perdre soit lancée et que la devise "la droite la plus bête du monde" ne se confirme ! Inutile de se moquer de la décomposition de la gauche quand le spectacle qui est en train de se jouer devant nos yeux est aussi minable !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 09:15
capture d'écran

capture d'écran

Ainsi, François FILLON le quatrième, puis le troisième Homme des Primaires de la Droite et du Centre aura finalement gagné la première bataille, le dimanche 20 novembre 2016 avec un score de 44 %.

C'est une victoire nette que personne ou presque n'a vu venir !

Que les sondeurs et les spécialistes de la politique se rassurent, ils ont fait leur travail, en notant la récente percée du Sarthois. Ils ne pouvaient pas anticiper une élection dont les électeurs eux-mêmes ignoraient jusqu'au moment du vote, voire les quelques jours qui précédaient le scrutin !!!

A l'image de l'homme tranquille, posé, les électeurs ont mis du temps à l'apprécier. Ce ne fut pas un coup de foudre mais le sérieux, la constance et une allure sobre et élégante ont fini de séduire les électeurs de dimanche. 

Et si l'on en croit le profil de l'électeur-type qui s'est déplacé, on est plutôt sur la classe moyenne, des retraités pour la plupart. Alors évidemment, Alain Juppé qui du haut de ses 71 ans prétend à la modernité n'a pas rencontré les faveurs de ce public. 

On ne le répétera jamais assez, l'ambiance n'est pas à la tiédeur, les citoyens réclament des réformes (à voir ensuite quand ils y seront confrontés réellement !!!), ils veulent de la rigueur, de la fermeté et surtout des résultats. Loin de l'agitation et du bling-bling de l'ancien Président de la République et du grand "Cirque" de l'actuel Chef de l'Etat, maintenant "soupçonné" d'avoir transmis un document classé secret défense à la Presse !!!

Alors François FILLON serait-il l'Homme providentiel que recherchent les électeurs, déçus et en colère ?

Tout reste à faire pour lui : gagner la seconde manche de cette primaire, ce qui ne devrait pas être trop difficile, vu l'engouement général qui ne devrait pas s'éteindre en une semaine. Mais Chut !!! les électeurs sont tellement imprévisibles et versatiles !

Et puis, restera à gagner les coeurs de la majorité des électeurs en mai 2017 face à une gauche en pleine décomposition (mais qui pourrait relever la tête avec un candidat tels Macron ou Valls ?) et surtout un Front National qui sera en embuscade. Avec un attentat proche des élections, tout peut basculer, ne l'oublions pas !!!

Les électeurs dans leur soif d'un Président qui soit vraiment à la hauteur sont capables de tout : du meilleur comme du pire !!!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 11:39
capture d'écran BFM

capture d'écran BFM

Ce qui manque le plus à notre personnel politique aujourd'hui, c'est certainement l'intérêt du pays et lui seul !!! Pourtant, ce n'est pas force d'en parler, de clamer haut et fort qu'ils ont tous le "pays dans la peau", il s'agit surtout de leur comportement.

Non, beaucoup semblent animer, pour ne pas dire dévorer, par leur propre ambition, celle d'une élection proche ou lointaine ! Et bien évidemment il n'y a ici ni droite ni gauche, ils sont tous à mettre dans le même panier individualiste... 

Et nous en avons un bel exemple avec notre Président de la République, François Hollande qui se laisse aller à des confidences sans fin à deux journalistes du MONDE dans "un Président ne devrait pas dire ça". A-t-il pensé une seule fois à notre pays en ayant accepté de se livrer sur de nombreux sujets, tous plus explosifs les uns que les autres - la justice, l'immigration, l'islam; les relations diplomatiques... - ?

On croit rêver ! D'une part à voir un Chef de l'Etat accorder autant de temps à des journalistes (ce n'est pas le premier livre sur le sujet) et d'autre part à parler sans aucun filtre. On a élu un homme normal, trop normal finalement, une normalité qui finit par être un boulet... Même pour lui-même et encore plus pour le pays...

Est-ce vraiment pour rentrer dans l'Histoire comme d'aucuns le prétendent ? un verbatim ? Ou alors, n'est-ce pas dans le seul but électoral afin de faire passer le message à ceux qui doutent de lui "Non, je pense comme vous, mais je ne peux pas l'assumer haut et fort !!!" A priori, c'est raté et tout le monde ou presque lui tombe dessus depuis la sortie du livre, dégradant un peu plus son image et du coup, celle du Président....

Mais François Hollande n'est pas le seul à ne voir que son ambition personnelle, son prédécesseur est exactement dans la même démarche !!! 

On verra du reste ce soir lors du second débat de la primaire de la Droite et du Centre, ceux dont l'ambition personnelle sera la plus forte. En revanche, verrons-nous ceux ou celle qui ne pensent qu'à notre Pays ? A vous de juger...  

Aucune place ou si peu au dévouement pour la chose publique. Et cela ne trompe nullement les électeurs qui cherchent désespérément, non pas l'homme providentiel mais le "bon père de famille", celui qui prendra soin de la France et des Français. Celui qui saura gérer le pays avec discernement, sans excès mais réformera ce qui doit l'être (il y a du boulot). Il sera dévoué corps et âme pendant cinq ans sans l'obsession d'être réélu !!!

Existe-t-il un homme ou une femme politique qui ne penserait qu'à l'intérêt général ?

Selon un sondage Harris Interactive pour l'ONG Transparency International France et Tilder en août 2016, 54 % des Français jugent les personnes ayant du pouvoir comme plus ou moins corrompus et le chiffre grimpe à 77 % pour les parlementaires... Et d'autres sondages vont dans le même sens où apparaît la défiance envers nos dirigeants. Quelle tristesse !!! Et en même temps, rien n'arrive par hasard et les échecs accumulés par les uns et les autres, les promesses non tenues, tout cela a contribué à la montée conjuguée de l'abstention et du Front National....

Espérons que la classe politique actuelle prenne enfin conscience qu'elle doit changer et vite !!! Certains semblent l'avoir compris; tels Arnaud Montebourg, Emmanuel Macron, Bruno Le Maire et quelques autres... Après, reste à savoir s'ils sont eux aussi sincères ? 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article