Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 14:41

drapeau UE déchiréDeux enquêtes sur l’Europe viennent de sortir : l’une très récente faite par l’institut TNS-SOFRES aux termes de laquelle 66 % des Français se sentent citoyens de l’Union européenne, tout en reconnaissant ne pas être suffisamment informés des questions européennes. La deuxième de BVA du 22 février 2013 en vient à la conclusion d’un véritable désenchantement à l’égard de l’Europe pour 62 % des Français

Si les citoyens se sentent de plus en plus Européens, il n’en demeure pas moins vrai qu’ils sont de plus en plus nombreux à douter, voire pour certains pays, à vomir l’Union européenne ! C’est ce qui ressort des résultats du vote des Italiens aux dernières élections, des manifestations du peuple Espagnol, Portugais…

Et pourtant, l’Union européenne mérite-t-elle vraiment toutes les critiques qui lui sont adressées ? Ne se sert-on pas d’elle trop facilement comme bouc émissaire ?

Il fut une époque où bon nombre de citoyens furent indifférents à la construction européenne. C’était un sujet pour les hommes politiques ou pour les experts, le citoyen lambda préférait presque être tenu à l’écart. Trop compliqué, peu ou pas d’intérêt dans sa vie quotidienne… Avec la crise, les choses se sont tendues, les peuples se sont radicalisés. Et le désenchantement, voire même le rejet, a pris le relais d’une certaine désinvolture.

Chacun des pays est confronté à la difficulté grandissante de ce qu’on appelle le vivre ensemble ; la montée des communautarismes est constatée, les revendications régionales se font plus pressantes et donnent même lieu à une écoute de certains gouvernements (Écosse, Catalogne…). Alors, faire une Europe unie avec des États qui vivent de réelles crises identitaires, cela demandera bien des efforts et de la patience…

On demande à l’Europe tout et son contraire. Plus de protection, plus de solidarité, une politique de relance plus convaincante… Et à l’inverse, on lui reproche sa rigidité, son interventionnisme dans le budget des États, des règles contraignantes en matière d’hygiène, d’environnement... On parle souvent du carcan de Bruxelles.

Mais surtout, l’Europe ne porterait-t-elle pas la responsabilité de tous les maux des États ? Facile pour les dirigeants qui n’ont pas le courage d’assumer les réformes nécessaires de proclamer « ce n’est pas nous, c’est Bruxelles qui exige ! » Il en est de même des dérapages budgétaires ; ce n’est pas l’Europe qui est en cause, mais bien chaque pays qui s’est laissé emporter dans la spirale de l’endettement…

Alors construction ou désintégration de l’Union européenne ?

Il faudra beaucoup de courage et d’énergie aux dirigeants européens pour que l’Europe reste debout. Bien sûr, il y a des avancées positives, comme une plus grande solidarité financière avec la BCE, un plan de relance, même s’il est timide… Bref, de quoi espérer et que des jours meilleurs viennent calmer la tempête économique qui secoue les États. Mais les peuples seront-ils assez patients et les sacrifices imposés ne feront-ils pas chavirer le navire Europe ?

Car la désintégration est toujours possible. C’est une aventure dont personne ne sait si elle sera un naufrage collectif ou une délivrance. Tout se dit, le meilleur comme le pire… C’est comme ouvrir la boite de Pandore… Mais cette idée d’explosion de l’Union est là, tapie dans l’ombre et portée par des courants extrêmes qui se nourrissent de la peur et de la colère des peuples touchés par la récession et la misère.

Alors ce sentiment de citoyenneté européenne qui grandit dans toute l’Europe sera-t-il assez puissant pour que la construction se poursuive pierre par pierre pour l’achèvement d’un bel édifice ?

Ou la crise économique, tel un séisme qui secoue les bases du bâtiment, verra s’effondrer le toit, puis un étage et un second… jusqu’à laisser un tas de pierres et toutes les espérances brisées ?

Mais rien n’est encore perdu pour l’Europe. Ne le mérite-t-elle pas, celle à qui on fait porter toutes les souffrances et injustices ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Monde
commenter cet article

commentaires