Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:29

Secret---blog.png

Le secret serait-il devenu suspect dans nos sociétés modernes ?

C’est ainsi que l’avocat pénaliste, Eric Dupond-Moretti, a qualifié le secret professionnel, dans son entretien avec Jean-Jacques Bourdin sur la chaine BFM TV de ce jour. Il a même élargi le débat en évoquant une société de la « transperçance » la plus absolue où le secret par définition est suspect.

Le néologisme emprunté n’est pas sans interpeller. « Transperçance » pour aller au-delà de transparence ; c’est percer de part en part avec la notion de souffrance.

En serions-nous arrivés là ?

On peut dire que rien que le terme de secret contient en lui les germes de ce que l’on veut cacher, enfouir, faire taire… En somme, de prime abord, tout ce qui a de plus négatif !

Pourtant, dans le secret, il y a aussi du positif et de la protection.

C’est justement ce qu’il ressort du secret professionnel des avocats, des professionnels de la santé et d’autres secrets réglementés par la loi. On parle là de confidentialité et de protection dont chacun veut bénéficier à titre individuel. Qui a envie que son dossier médical se retrouve à la vue de tous sur le net ? Qui ne serait pas révolté si tout ce qu’il avait dit à son avocat dans le cadre d’un divorce, d’une succession ou de tout autre litige soit balancé sur la place publique ?

Mais alors, où est le problème avec le secret ?

Le secret a aussi sa face noire, celle des choses que l’on dissimule pour de mauvaises raisons. Au nom du secret, il a été dit et commis tant de méfaits ! Au nom du secret des affaires, que de magouilles ainsi dissimulées, d’ententes illégales… Et ne parlons pas du sacro-saint secret d’Etat et des intérêts supérieurs de la Nation, on a pu se livrer à toutes sortes d’action, plus ou moins glorieuses. Là, on est dans « le circulez, il n’y a rien à voir » et on peut parier qu’il en sera toujours ainsi, l’intérêt de la France prime ainsi que sa sécurité.

Mais, à quelques exceptions près, il semblerait bien qu’au fil du temps, on a eu la peau de ce qui a longtemps prévalu dans notre société : la culture du secret et la loi du silence !

Et des affaires sont sorties par la voie de la Justice ou par voie de la presse d’investigation ; des affaires Cahuzac, Karachi, Tapie…

Le développement des médias a contribué à repousser les frontières du secret de plus en plus érigé en mal absolu. Du silence est d’or, on est passé à la parole est d’or ! Le 10 mars dernier, sur le plateau de Mots Croisés, le journaliste du monde, Gérard Davet,  parlait d’un grand nombre d’informateurs pour établir la réalité des écoutes de l’ex-Président Nicolas Sarkozy ! On est dans l’époque où tout le monde veut parler, vider son sac, parfois cela va même jusqu’à « je ne sais rien mais je vous dirai tout ! » !

Et cette soif de transparence ! Transparence dans les affaires, transparence en politique, même si cela doit confiner au voyeurisme ou à la fameuse « transperçance » ! Savoir ce qui se passe de l’autre côté du miroir, sonder les âmes et les cœurs…

Oui, le secret, quel qu’il soit, aura de plus en plus de mal à coexister avec le besoin viscéral de transparence. Le secret qui fait l’objet d’une protection légale verra certainement celle-ci être renforcée.

 

Quant au reste, les petits et les grands secrets, ce sera une sorte de jeu du chat et de la souris ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Société
commenter cet article

commentaires