6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 16:44

IMGP7277Les nombreux scandales qui percutent la société française, tels des missiles, font exploser la confiance des citoyens, pour certains, désabusés ou résignés, pour d’autres, révoltés, et tout cela sur fond de crise économique.

Que ce soit en politique, en économie, dans le système financier, le besoin de transparence se fait de plus en plus fort. Les électeurs veulent tout savoir sur leurs élus, les consommateurs veulent mettre le nez dans les formules chimiques de leurs médicaments, un œil sur les circuits financiers, vérifier ce qu’il y a dans les plats cuisinés des industries de l’agroalimentaire...

Parce que la méfiance a fini par se répandre dans tous les secteurs, parce que le soupçon et la rumeur font office de vérité, les gouvernants devront répondre à cette soif de transparence, sous peine de sanction électorale ou de manifestations plus ou moins violentes.

Pour que l’opacité se dissipe comme le brouillard cède la place aux rayons du soleil, il faudra de plus en plus de transparence. La dissimulation d’informations, quand ce ne sont pas des mensonges, sont devenus intolérables et à chaque scandale, les esprits s’agitent davantage.

Les procédures devront être plus contraignantes pour les hommes et femmes qui aspirent à des fonctions électives pour que l’affaire Cahuzac et bien d’autres ne se renouvèlent pas. De même, dans le secteur économique, la traçabilité des produits devra être la plus poussée possible. En matière pharmaceutique, un médicament devrait pouvoir être retiré plus facilement du marché en cas de doutes sérieux.

La liste est loin d’être exhaustive, le principal étant d’assurer de la sécurité et de la sincérité dans tous les secteurs. Du reste, les chartes d’éthique commencent à fleurir partout tel le code de bonne conduite pour les grands patrons. Après, il serait illusoire de croire que les choses se feront naturellement...

Et du reste, jusqu’où la transparence ? Toute la difficulté sera d’aller suffisamment loin pour que l’impact soit réel et que la défiance soit vaincue, mais aussi ne pas franchir la ligne rouge. Trouver la bonne position du curseur pour ne pas enrayer la machine, que les mesures prises ne deviennent nocives ou contreproductives.

Car la nécessité de plus de transparence doit éviter le piège du voyeurisme, les victimes d’aujourd’hui ne doivent pas être les bourreaux de demain. Des barrières ne doivent pas être franchies ; la protection de la vie privée, ne pas porter atteinte au droit à l’image, respecter la dignité, la présomption d’innocence. Toutes ces valeurs auxquelles chacun est attaché pour lui-même, peut-être moins pour les autres... Ne pas rentrer dans les chambres à coucher, violer les jardins secrets, car seules les conduites illégales doivent être évitées.

Ne pas tomber dans l’intégrisme de la transparence qui du coup, pourrait décourager des hommes et des femmes compétents, piétiner des talents.

De même, alors qu’un choc de simplification dans les procédures administratives est indispensable, la transparence amène plus de règles à respecter et de contrôles à mettre en place. Alors, au revoir la compétitivité ?

Le combat pour plus de transparence doit être mené sans démagogie ni excès, dans le seul intérêt des citoyens...   

Partager cet article

Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Mag' Tutti-Frutti
  • Mag' Tutti-Frutti
  • : Que faire quand une mère et une fille partagent le même goût pour l'écriture et pour les discussions? Pourquoi pas un blog!!! Ce "mag" écrit à quatre mains n'a pas d'autres prétentions que de faire partager deux points de vue, de deux générations, sur des faits de société. Vous pouvez vous aussi réagir! Bonne lecture!
  • Contact

Rechercher Un Article

Catégories

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog