Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 19:37

 

18h30 : sortie de la faculté ! Sur le chemin du retour Dany croit reconnaitre l’une de ses idoles de football (voir aussi « ils sont fous avec ce foot ») ! Son cœur s’accélère, il lui faut absolument un crayon et une feuille pour lui demander un autographe. Mais une fois ces outils en main, il n’ose plus : le trac ! Je l’encourage « vas-y, sinon tu risques de le regretter – J’ai un doute, je me demande si c’est bien lui  ». Après confirmation de l’un de ses copains, il se décide à lui courir après ! La star a senti les regards insistants que nous lui lancions; elle a changé de trottoir et s’est dissimulée derrière sa capuche ! Mais Dany ne désespère pas et il traverse la rue. Victoire : il obtient un gribouillis et une poignée de main ! C’est plus qu’il n’en avait espéré, il se sent comme un petit garçon devant un étalage de bonbons.


Mais quel est ce pouvoir que possèdent les célébrités; cette possibilité de nous faire tourner la tête et perdre tous nos moyens  à leur simple vue ?

 

Si l’on sait que le mot fan, qui vient de fanatique, se rapporte à « une adhésion passionnée et inconditionnelle » à une chose, pouvant aller jusqu’à « l’attachement aveugle et parfois violent », l’admiration que l’on porte à une célébrité pourrait-elle se révéler dangereuse ?

 

Qui n’a jamais vu les images de ces fans éplorés et hystériques, déclarant parfois qu’ils pourraient mourir IMGP6315pour leur idole! Ces adorateurs extrêmes sont capables de se jeter sur la personne qu’ils vénèrent si cette dernière a l’imprudence de se promener sans gardes du corps. L’exemple le plus tristement célèbre est sans nul doute celui de l’assassinat de John Lennon, en 1980, par un fan déséquilibré.

 

Certaines personnes sont tellement imprégnées de l’existence de leur idole qu’elles ne voient plus de limite entre leur propre vie et celle de la personne qu’elles admirent ! La célébrité est alors cantonnée à une image qui relève presque du spirituel : elle n’a plus aucune humanité et le fan se l’approprie comme on le ferait d’un objet! A partir du moment où l’idole lui appartient, l’admirateur ne voit pas le mal qu’il y a à la harceler.

 

 Mais alors, quelle est la cause de cette déshumanisation ? Ce pourrait être tout simplement que la star est parfaite ! Du moins, elle parait comme telle. Elle n’a aucun défaut sur papier glacé et ses activités ne sont pas les mêmes que celles du commun des mortels. Elle est de plus connue du monde entier ou presque. On la voit partout : sur les affiches, à la télévision, en couverture de nos magazines préférés… Avant l’ascension des célébrités, seules les divinités étaient connues à grande échelle et véhiculaient une image de perfection ! Les stars d’aujourd’hui auraient-elles remplacé les dieux d’hier?

 

Certains admirateurs en viennent même à s’oublier complètement. Ils vivent par procuration une existence qui leur semble plus attractive. La vie des stars fait rêver. Elles ont de l’argent, sont reconnues, apparaissent à des soirées mondaines dans des costumes ou des robes  hors de prix, voyagent partout sur la planète. Et surtout, elles sont admirées Tous ces aspects nous semblent de prime abord plus attrayants que le quotidien de M ou Mme Tout-le-monde, en oubliant que les gens célèbres sont eux aussi des êtres humains. Nos soucis s’évanouissent, chassés par le rêve d’une existence que l’on ne vivra probablement jamais.

 

Cette envie de paillettes dans nos vies conduit quelques personnes à rechercher la célébrité à tout prix. Des énergumènes sont prêts à tout pour goûter, ne serait-ce qu’une seconde, au plaisir de voir leur nom dans tous les tabloïds : le faire parler de soi. Mais pour quoi faire ? Pour le plaisir d’être à leur tour enviés et « aimés » par des centaines de gens et ain
si, se prouver que leur vie est géniale ? Faut-il être envié pour se rendre compte que ce que l’on possède nous convient ?

 

On comprend ainsi mieux la démarche d’une brochette d’individus prêts à s’enfermer dans une ferme en Afrique du Sud pour retrouver une célébrité perdue ou dans un loft pour goûter à la joie d’être connu, au moins le temps d’une saison télévisuelle. Aujourd’hui, il ne suffit plus d’avoir un talent quelconque pour jouir d’une notoriété. On assiste à une sorte de « surpopulation de célébrités » : tout le monde peut avoir sa minute de gloire. Et ce phénomène s’est accentué avec le développement d’internet.  Ainsi, la plupart d’entre nous postent des vidéos ou des photos de lui sur la toile et se mettent ainsi en scène devant plusieurs milliers d’internautes. On peut s’inquiéter quant à l’avenir de la pudeur qui ne semble plus être à la mode dans notre société de « médiatisation populaire ».

 

A première vue, le tableau semble sombre mais tout est à nuancer. Il faut rendre justice à la grande majorité des fans, c'est-à-dire ceux qui se contentent d’acheter (ou télécharger…) gentiment le dernier film ou le nouveau CD de leur idole sans pour autant aller jusqu’à lui arracher ses vêtements ou lui voler son intimité ou pis… sa vie.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LanA - dans Société
commenter cet article

commentaires