Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 17:28

La France vient de faire sa grande entrée dans la récession et pour le citoyen lambda, c’est la confusion la plus totale. Entre les propos rassurants du Gouvernement et les projections pessimistes de bon nombre d’experts, qui croire ?

Sommes-nous en train de dégringoler un à un les barreaux de l’échelle économique pour nous retrouver, d’ici à quelques mois, dans une situation comparable à celle de l’Italie ou de l’Espagne ? Ou alors, grâce à la boite à outils du Gouvernement, allons-nous redresser la tête et relever le défi de la croissance et de la réduction de nos déficits ?

Les experts qui annoncent le pire depuis des mois ne seraient-ils que des oiseaux de mauvais augure ? Ou le Pouvoir actuel appliquerait-il la Méthode Coué ?

Il ne fait aucun doute que si la France renoue avec la croissance avant la fin de l’année, ce sera le soulagement et la popularité aujourd’hui au plus bas du Chef de l’État connaîtra une embellie. Et ce ne sera que justice, il avait raison et tout le monde ne pourra que s’incliner. Alors, les réformes à venir seront plus faciles à entreprendre puisqu’il aura gagné en crédibilité.

A l’inverse, si la situation économique devait se dégrader au-delà de la fin de l’année 2013, comment expliquer aux citoyens qu’une erreur d’appréciation a été faite ou que tout cela n’était que pure stratégie, une attitude positive pour conjurer le sort ? Là, à n’en pas douter, l’impopularité risque de connaître de nouveaux records...

Si le deuxième scénario devait se produire, les réformes les plus douloureuses seraient faites. Le Pouvoir n’aurait plus rien à perdre, il serait même contraint par les événements à faire tout ce qu’il hésite aujourd’hui, par peur des réactions...

C’est un peu comme ce qui se passe avec le réchauffement climatique. Les experts répètent depuis des années qu’il faut changer nos comportements pendant qu’il en est encore temps. Mais qui bouge ? Peu de Pays prennent conscience et font des efforts. Les autres préfèrent ignorer les désordres qui se produisent jusqu’à ce que la nature plus forte, leur impose des contraintes. Au lieu de procéder à des mutations alors que la situation n’est pas critique, non, ce sera dans l’urgence et de manière plus brutale.

Et c’est ce qui risque de se produire en matière économique. A trop attendre, les réformes qui s’imposent risquent d’être plus violentes. Mais c’est ainsi, on préfère laisser les choses aller au bout et réagir sous la menace.

Oui, c’est toujours plus facile de se laisser porter par les événements au lieu de les affronter.

Alors, rendez-vous dans quelques mois pour connaitre si les choix qui ont été faits étaient les bons.... 

Partager cet article

Published by Ambroisine - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Mag' Tutti-Frutti
  • Mag' Tutti-Frutti
  • : Que faire quand une mère et une fille partagent le même goût pour l'écriture et pour les discussions? Pourquoi pas un blog!!! Ce "mag" écrit à quatre mains n'a pas d'autres prétentions que de faire partager deux points de vue, de deux générations, sur des faits de société. Vous pouvez vous aussi réagir! Bonne lecture!
  • Contact

Rechercher Un Article

Catégories