Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 11:41

IMGP9815

C’est un sujet récurrent que cette proximité des journalistes et des personnages publics avec le « Je T’aime moi non plus » de la célèbre chanson de Serge Gainsbourg !

Parce que les personnalités ont besoin des feux des projecteurs pour se faire non seulement connaître, mais également pour rester en haut de l’affiche. La presse aide à sortir de l’anonymat et pour un artiste, un article, un reportage et c’est une carrière qui démarre et qui prend son envol. On est dans le gagnant-gagnant, une presse qui doit vendre des articles pour exister.

Et ceux-là même qui ont goûté à la médiatisation ont parfois besoin pour relancer une carrière en panne d’un petit coup de pouce médiatique. Alors, mise en scène et c’est reparti comme en quarante !

Mais cette traque permanente peut finir par exaspérer ceux qui étaient consentants au départ. On entre dans ce que certains ressentent comme une intrusion inacceptable dans leur intimité… Alors, chacun a ses parades pour éviter les paparazzis, et parfois, on a droit à des spectacles désolants de personnalités pris au piège comme le serait un animal dans un collet !

Et voici, que les politiques ont fait leur entrée dans cette même spirale, dans cette quête à la photo volée et autres révélations « croustillantes ». Le Président de la République en a fait les frais mais il n’est pas le seul. Il y a eu les photos volées du Ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, et sa compagne, la comédienne Elsa Zylberstein. Il y a peu de temps, les moteurs de recherche se sont emballés sur le couple Sapin que l’on dit séparé suite aux vacances de celle-ci avec l’ex-compagne du Président, Valérie Trierweiler ?

Cette attitude des journalistes que l’on dit nouvelle n’est pas due au fruit hasard. Les politiques ont lentement cédé à la tentation du crépitement des flashs quitte à se brûler les ailes.

Combien ont ainsi mis sur le devant de la scène leur famille afin de se rendre plus proche des électeurs ? Lebesoin de normalité qui n’avait pas cours il y a plusieurs décennies est devenu plus pressant, pour se transformer en la course de celui qui sera le plus sympathique.

Evidemment, mettre le doigt dans l’engrenage médiatique n’est pas sans risque. Sous couvert du droit à l’information, les journalistes se sont peu à peu arrogé des droits qu’ils se refusaient hier encore.

Parce que les discours sont devenus plus creux, des promesses non tenues, des engagements trahis, les journalistes qui ont senti la désaffection continue du public, ont préféré se rabattre sur le côté plus personnel. Comme pour les artistes, le besoin de sensationnel habite le lecteur et son côté voyeur. Il n’y a qu’à voir le succès des numéros du magazine Closer consacrés à la romance du Chef de l’Etat et de l’actrice Julie Gayet. Du reste, en l’absence de toute parole pour affirmer ou infirmer l’idylle, la jeune femme vit l’enfer de la traque !

 

Oui, les politiques  sont devenus des people comme les autres ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Société
commenter cet article

commentaires