10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 14:49

DE-Gaulle-Napoleon.jpg

Alors que l’on commémore la mort du Général de Gaulle (22 novembre 1890 – 09 novembre 1970), la question peut se poser de l’homme providentiel dont on ne peut nier qu’il en est l’un des plus dignes représentants. Du reste, depuis, on le cherche... sans le trouver...

Car, avec la crise ou la mutation économique qui touche notre pays, on aimerait qu’il arrive, ce Sauveur ! Enfin, aujourd’hui, il pourrait être un homme ou une femme, on a évolué quand même ! Et là, il ou elle saurait trouver les mots pour apaiser les tensions vives dans la société, nous rassurer sur un avenir qui semble s’assombrir au fil des mois. Et il ou elle saurait prendre les décisions qui propulseraient notre pays parmi les plus prospères de la planète...  

Mais où-t-il cet homme ou cette femme ? On l’attend, on l’attend...  On cherche, on pense en tenir un, puis un autre... et puis non, pas celui-là, non, pas celle-là. Aujourd’hui, l’économiste Jacques SAPIR suggère au Président de la République de nommer à Matignon, le Sénateur du Territoire de Belfort, Jean-Pierre Chevènement : il serait l’homme de la situation. Hier, c’était Nicolas Sarkozy qui faisait figure de cet homme providentiel. Mais cette recherche ne s’arrête pas la France ; Barack Obama a lui aussi eu ce rôle lors de son élection ; beaucoup d’espoirs ont été placés en lui, espoirs, pour la plupart, déçus...

Rien ne semble faire émerger ce héros des temps modernes ; aucun signe tangible, aucun bruissement, rien de rien.

A-t-on cassé le moule ?

Ou la situation n’est-elle pas suffisamment catastrophique pour voir surgir notre héros ? Faudrait-il qu’il y ait du sang versé, une famine, une guerre ? Peut-être. Nous ne sommes peut-être pas encore arrivés à une situation si désespérée qu’un réveil brutal de nos élites favoriserait la venue d’un génie, d’un surhomme... Car, par le passé, ces hommes providentiels se sont manifestés dans des circonstances historiques dramatiques : Napoléon Bonaparte, le Général de Gaulle, Gambetta (cf. l’historien Jean Garrigues « les hommes providentiels. Une histoire bien française »)

Pour le moment, cette femme ou cet homme providentiel somnolerait-il, se laisserait-il aller dans le confort d’une vie tranquille ? Et d’un coup d’un seul, parce que les événements l’exigeraient, il ou elle bondirait de son siège, sortirait de l’ombre et viendrait mettre un terme à la débâcle économique et sociale...

On peut toujours rêver, cela ne coûte rien....

Ou alors, comme le pense l’écrivain Alexandre Jardin dans « Mes trois zèbres », avec son appel au « Charlisme » ! Notre salut viendrait de la société civile, nous serions tous et toutes des hommes et des femmes providentiels potentiels qui, par nos idées, nous sortiraient de l’impasse... Soit !

En attendant, il faut continuer à faire face aux défis présents et à venir. Avec ceux qui sont en place et ceux qui suivront...

 

Ne pas perdre notre temps et notre énergie à chercher ce qui n’existe pas ou n’existe plus. Mais surtout, prenons garde aux imposteurs, ceux qui veulent nous vendre du rêve et qui nous décevront... 

Partager cet article

Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Mag' Tutti-Frutti
  • Mag' Tutti-Frutti
  • : Que faire quand une mère et une fille partagent le même goût pour l'écriture et pour les discussions? Pourquoi pas un blog!!! Ce "mag" écrit à quatre mains n'a pas d'autres prétentions que de faire partager deux points de vue, de deux générations, sur des faits de société. Vous pouvez vous aussi réagir! Bonne lecture!
  • Contact

Rechercher Un Article

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog