Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 15:48

titanic---blog.jpg

Le modèle social français a été bien longtemps considéré comme une bénédiction pour les Français et voilà qu’aujourd’hui, il serait en passe de devenir son pire ennemi !

Quand on parle de modèle social, on pense immédiatement, tel qu’il a été construit pendant les Trente Glorieuses, aux services publics gratuits et universels, aux assurances sociales collectives ainsi qu’aux prestations d’assistance.http://www.strategie.gouv.fr/blog/2013/09/note-quel-modele-social/

Oui, nous avons chéri ce modèle, il a été très souvent cité en exemple à l’étranger et du reste, notre système de santé n’a-t-il pas été considéré pendant longtemps, comme le meilleur au monde ?

Mais tout cela est en train de tourner au vinaigre et d’une aubaine, nous avons de plus en plus l’impression que ce modèle nous coule. Nous n’avons plus les moyens de ce bel édifice qui se fissure de toutes parts et qui menace ruine si nous n’y prenons pas garde. Il y a urgence à consolider les fondations pour ne pas se prendre l’immeuble sur la tête !

A l’heure où la fiscalité va être remise à plat, nous n’échapperons pas à cette question cruciale. On a ouvert la boite de Pandores et il sera difficile de la refermer, d’autant que des économies sur les dépenses publiques ont été promises, sans autre précision.

Certes, il y a toujours des réformes possibles à faire ; des améliorations dans l’organisation des services, une lutte contre les gaspillages, la suppression de doublons. Bref, un toilettage s’impose et cela ne sera pas le plus difficile à entreprendre bien qu’il y aura ici ou là des résistances.

Ce qui va être un drame ou vécu comme tel, ce sera quand on taillera dans le vif ! Ce sera demain, après-demain, dans un mois, dans un an, mais le jour viendra où la réduction des dépenses sociales s’imposera. Elles représentent 600 milliards d’euros, soit plus de 33% du PIB (produit intérieur brut). On a atteint un chiffre fatidique et s’il n’y avait pas les emprunts pour boucler les fins de mois de l’État, nous serions, tels les ménages surendettés, dans le rouge ! Et le banquier de nous couper les vivres !

Mais, ce que l’on considère comme un système généreux, ce n’est pas non plus Byzance pour les bénéficiaires ! Il n’y a pas de quoi faire bombance avec des allocations chômage ou un RSA socle... Pas non plus de quoi faire la fête avec un minimum vieillesse ou une pension d’invalidité... Du reste, bon nombre de ces personnes ont recours à des associations comme les Restos du Cœur.

Bien sûr, comme tout système, le nôtre peut être pervers et certains d’en profiter au-delà du raisonnable. Et personne ne trouvera à redire de corriger les excès et autres abus.

Ne parlons pas de notre système de santé auquel nous tenons et dont les comptes ne sont plus à l’équilibre depuis belle lurette. Et chacun de constater que nous devons de plus en plus mettre la main à la poche tant les déremboursements sont nombreux.

Alors, Oui, notre modèle social est bien malade. Dire qu’il est agonisant est peut-être excessif, quoique ?

Des efforts seront nécessaires pour sauver ce qui pourra l’être mais surtout, ce qui est le plus malheureux, c’est que nous ne retrouverons peut-être jamais ce que beaucoup appellent l’État-Providence ! C’est certainement le prix à payer de la mondialisation.... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Economie
commenter cet article

commentaires