Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 16:26

Cette fois, la loi autorisant le mariage homosexuel fait l’objet d’un vote solennel ce jour. Du soulagement et de l’enthousiasme vont submerger les défenseurs de ce mariage pour tous et de la déception va s’emparer des opposants.  

Les débats auront duré de longs mois, des débordements auront eu lieu, des violences auront été commises. Bref, pas de quoi être satisfait de l’ambiance délétère des derniers jours. Il n’y aura pas eu de véritable consensus, à l’image de certains pays étrangers. Pire, la société en sort blessée et assez divisée.  

Mais des mariages vont être célébrés dans la joie et l’allégresse. Peut-être pas autant en nombre qu’on pourrait le penser, c’est cela aussi la liberté de choisir. Des couples vont se précipiter sur ce qui pour eux représente une victoire pour l’égalité des droits pendant que d’autres n’en auront que faire.  

Certainement, des incidents vont émailler les premières cérémonies, histoire pour les opposants de montrer qu’ils ne baissent pas la garde. Peut-être même, y aura-t-il encore quelques manifestations ici ou là, et on voit déjà que le mouvement compte rebondir en présentant des listes aux élections municipales.

Mais ce mariage va s’installer dans le paysage français comme il s’est inscrit dans d’autres pays. Et il est peu probable qu’une autre majorité revienne sur ce texte, tant seront grandes les difficultés tant juridiques que politiques.

Aussi, le mariage pour tous va se banaliser et dans quelques années, chacun se demandera pourquoi il y eut une telle vague de protestations, voire un tel déferlement de haine. Ceux qui se sont affolés sur le changement de civilisation seront peut-être rassurés, pendant que d’autres seront toujours dans le rejet. La société dans son ensemble mettra du temps à accepter ce mariage : http://www.magtuttifrutti.com/article-mariage-pour-tous-quand-tout-reste-a-faire-114378464.html

En revanche, très vite, viendront de nouveau sur la table la PMA, la procréation médicalement assistée ainsi que la GPA, gestation pour autrui. Certes, la GPA a été d’emblée exclue du futur projet de loi sur la famille, à la différence de la PMA qui fera l’objet d’un examen pour la fin de l’année. En attendant, le Comité Consultatif National d’Éthique est chargé de rendre son avis d’ici à quelques mois.

Un nouveau combat s’annonce concernant ces deux questions, la PMA et la GPA, de quoi remettre beaucoup de monde dans la rue. Avec cette fois, plus d’opposants que pour le mariage et l’adoption, le sujet semble beaucoup plus diviser.

Après un printemps explosif, allons-nous repartir pour un automne volcanique ? Ou le Gouvernement tentera-t-il d’enterrer la question ? Si le chômage continue de grimper et la croissance poursuivre sa plongée, il est peu probable que la majorité soit tentée par une nouvelle division des citoyens et surtout, montrer que la crise économique n’est pas sa priorité numéro 1 !  

Réponse en fin d’année... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article

commentaires