Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:40

mariniere-armor-lux[1]Avant le retour fracassant des derniers mois du made in France, l’idée de départ relevait d’un constat : fabriquer à l’étranger dans des Pays dits à bas coûts, allait permettre de vendre moins cher.

 On a tous apprécié de pouvoir consommer sans compter ou presque : vêtements, électroménager, hi-fi… On laissera de côté le tour de passe-passe entre le prix des articles sortis des usines chinoises et le prix de vente multiplié par un nombre à deux, voire à trois chiffres !

Néanmoins, le consommateur peut s’offrir des garde-robes complètes ou des appareils sophistiqués sans devoir attendre plusieurs mois, pour ne pas dire des années… La qualité n’est pas toujours au rendez-vous ; qui n’a pas testé des tee-shirts qui se déforment après un ou deux lavages, des pulls qui peluchent dès la première utilisation, de l’électroménager qui ne dure pas plus de 4 ans... Malgré tout, on a pris l’habitude de cette façon de consommer peu écologique, pestant tout de même contre la machine à laver qui rend l’âme quelques mois après la garantie ou le vêtement qui n’a plus d’allure peu de temps après son achat…

Mais au-delà de ces désagréments du fabriqué par-delà les frontières de l’Europe, ce qui a pris du temps à se manifester, c’est la lente désindustrialisation de notre Pays. Bien entendu, d’autres éléments ont conduit à ce manque à gagner pour la France qui, au lieu de créer des richesses, est devenue plus une société de services avec une paupérisation comme compagnon de route.

A présent, comment faire machine arrière ? La question se pose avec d’autant plus d’acuité, que la grave crise économique nous touche et que la nécessité de passer la balance commerciale de déficitaire à excédentaire se fait pressante.

Mais, dans une économie ouverte, impossible de se lancer tête baissée dans le rapatriement des outils de production car la sévère concurrence mondiale sera là en embuscade. 

On parle d’innovation, de miser avant tout sur des produits à forte valeur ajoutée, comme si la Chine ou l’Inde étaient incapables eux aussi de faire preuve de créativité, pouvant nous coiffer au poteau !

Alors, oui, il y aura des opportunités à saisir et il faudra bien trouver des moyens pour ne pas continuer à plonger dans la spirale infernale du déclin. Avec l’augmentation inéluctable des coûts du transport et l’obligation de répondre à une demande toujours plus exigeante des clients, il faudra produire plus sur place, à l’instar de cette usine américaine qui fabrique des écrans plats. Également, les Pays qui produisent pour nous vont connaître de plus en plus des revendications légitimes de leurs salariés qui conduiront à accroître le coût des marchandises. Là aussi, il y a des perspectives intéressantes.  

Et puis, en tant que consommateurs, chacun peut aussi susciter un engouement pour les produits fabriqués en France. Peut-on parler de patriotisme économique ? Le mot est de plus en plus lâché, mais on sait aussi que l’on ne peut pas non plus se couper du monde. Nombre des entreprises françaises connaissent de beaux succès à l’étranger (aéronautique, chantier naval, industrie pharmaceutique, les entreprises du luxe…), alors prenons garde aux mesures de rétorsion…

Reste que pour sauver l’économie française, tous en marinière Armor-Lux, en charentaises et sabots Rivalin, en gants Causse…   

 

http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=2132

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Alain 08/03/2013 05:58

Je trouve que les produits "made in France" dans leurs grandes majorités sont des produits haut de gamme voir de luxe ,
ex : http://www.la-boutique-francaise.fr
et c'est une bonne chose que d'avoir des savoir faire et des produits d'exceptions.
Maintenant, il faut encore plus fournir le milieu de gamme pour produire et pouvoir consommer Français.
En même temps il y a 200 milliardaires de plus en 2012, donc tout va bien ;)

magtuttifrutti 08/03/2013 07:59



vous avez raison, pas assez de produits fabriqués en France de moyenne gamme. Merci de votre commentaire