Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:41

Que n’a-t-on dévalorisé pendant de longues années les professions manuelles, réservées aux élèves en échec scolaire ! Et les parents de menacer leurs tendres chérubins de ces filières si les notes tombaient sous la barre fatidique des 10 sur 20... Certes, certains s’y sont dirigés par passion mais ils n’étaient pas légion.

Aujourd’hui, l’heure de la revanche a sonné. Faute de vocation, bon nombre de ces métiers sont en pénurie de main-d’œuvre. La plupart des ouvriers recrutés reçoivent des salaires corrects à faire pâlir de jalousie un étudiant Bac + 3, bac +4... Les bouchers, les menuisiers s’arracheraient presque à prix d’or et leurs employeurs tremblent à la perspective de les voir partir. Car pour l’embauche, c’est un vrai parcours du combattant et pourtant, dans certains secteurs, comme le bâtiment, ils sont prêts à prendre des jeunes et à les former sur le tas.

Et pour ceux qui sont à leur compte, beaucoup d’entre eux ne connaissent pas la crise ! Qui n’a pas attendu des semaines, pour ne pas dire des mois, avant de recevoir le devis pour des travaux d’électricité ou de plomberie ? Et le délai d’intervention est bien souvent de l’ordre des 6 mois ! Certains artisans débordés gonflent leur devis pour décourager le client. Et bien c’est raté, même à des tarifs plus élevés, on cède trop heureux de pouvoir réaliser la salle de bain de nos rêves ou revoir une installation électrique hors norme....

Le bouche à oreille fonctionne à merveille dans ces professions. On veut tel professionnel dont le travail est soigneux. Une réputation est un gage de succès et aussi de délai plus long pour le client.

Parfois même, l’artisan est attendu, tel le messie ! Comme ce fut le cas des couvreurs après les deux tempêtes qui ont dévasté une partie de la France à la fin du mois de décembre 1999.

La consécration vient des cuisiniers qui ont acquis le statut de star grâce aux émissions de téléréalité (Masterchef, Topchef...)

Évidemment, tout n’est pas rose dans ces métiers et certaines entreprises souffrent aussi de la crise. Les carnets de commandes peuvent se vider et c’est la catastrophe...

Malgré tout, ces métiers manuels ont retrouvé aujourd’hui leurs lettres de noblesse et ce n’est que justice. Les parents qui conseillent leurs enfants d’embrasser ces métiers pourraient bien leur faire échapper au chômage de masse qui touche douloureusement notre Pays... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article

commentaires