Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 10:29

formule

C'est bien connu, la beauté est subjective. Tout le monde s'accorde à le dire. Une fille jolie pour certains ne le sera pas forcément aux yeux d'autres. Tout comme les laids des uns ne sont pas les laids des autres. Bref, en la matière, seule la loi de l'émotionnel prime. C'est du moins ce que l'on croyait.

 

Mais une série d'études publiées en 2009 a établi une sorte de "formule mathématique de la beauté". Des calculs savants de l'écart entre les pupilles, de la largeur du visage, de la situation des yeux par rapport à la bouche qui donnent au final les pourcentages auxquels doit répondre notre petite bouille pour être considérée comme parfaite. Et apparemment, la symétrie est un critère essentiel dans la séduction. Avoir un œil plus grand que l'autre et un nez de travers ne seraient donc pas considérés comme un minois de compétition. Oui, car nos voisins d’outre-Manche sont même allés jusqu'à organiser le concours "Britain's most Beautiful Face" (le plus joli visage de Grande- Bretagne). 8000 participantes se sont prêtées au jeu, sans maquillage et sans chirurgie esthétique. 

 

En tous les cas, on ne peut pas nier que la beauté soit souvent graduée. Entre les 90-60-90 des mensurations idéales, le poids, la taille, l'IMC, les tours de taille, de hanche, de poitrine, les chiffres sont omniprésents pour un monde aussi "superficiel". Et puis, qui distribue les mauvais et les bons points ? Qui a décidé que la maigreur serait le canon de beauté de cette décennie ? Qui a déclaré le teint hâlé comme hautement plus glamour que la peau laiteuse ? En d'autres termes, qui par des critères aussi sévères que précis, complexe des générations tout entières ?

 

Le problème est que c'est la société elle-même qui s'impose des tendances à suivre. Le coup girafe dans certaines tribus africaines, la tête très allongée dans certaines civilisations ou le pied de lotus en Chine sont des exemples parmi tant d'autres. Les stars jouent aussi un rôle essentiel et nous font à tour de rôle regretter ou assumer nos bourrelets. Et l'Histoire bien sûr. Si les congés payés de 1936 n'avaient pas amené les vacances, les maillots de bain, la plage et le bronzage, il est fort à parier que le teint pâle serait toujours à la mode dans le monde occidental. Et puis, il est aussi très courant d'aimer tout ce que l'on ne possède pas. L'herbe est toujours plus verte dans le champ d'à côté, n'est-ce pas ? Les cheveux blonds sont ainsi en vogue au Japon, la blancheur dans les pays asiatiques, le bronzé dans les pays nordiques...

 

En gros, c'est la loterie. Selon notre couleur de peau et notre corpulence, mieux vaut naître à certaines périodes plutôt qu'à d'autres, pour rentrer dans le fameux moule. Mais d'ailleurs, pourquoi cherche-t-on absolument à y entrer ? Trouve-t-on cela merveilleux de voir une société où les gens auraient l'impression d'être taillés sur le même modèle ? Un monde uniforme est-il vraiment à souhaiter ?

 

Alors oui, on bave devant cette fille longiligne sur papier glacé, mais mieux vaut se dire que nul n'est parfait et que la différence est à cultiver. D'ailleurs, c'est ce qu'ont fait des femmes de caractère entrées dans les mémoires pour leurs particularités. Une Marilyne Monroe à la taille 44 quand les tailles fines étaient à l'honneur, une Jane Birkin quand les poitrines généreuses étaient appréciées, une Jennifer Lopez quand les courbes n'étaient pas prônées ou une Dita Von Teese à l'heure du succès du teint hâlé...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Erik 17/03/2013 04:45

Même dans les sociétés dites libérales / individualistes l'homme reste un animal social.
Donc suiveur et influençable.

Et on voit ça dans la beauté, la consommation, la politique... alors pour le code pénal le suivisme ça peut être pas mal. Mais pour le reste je sais pas trop.

Restreindre ses goûts et ses idéaux à seulement quelques normes souvent très exigeantes, c'est quand même dommage non ?

C'est comme si en matière de nature il ne fallait trouver beau que les images d'Epinal des calendriers. Avec le coucher de soleil type, palmier dans tel coin, soleil à tel niveau.

Je dis pas que tout le monde peut être attiré par tout le monde. Mais qu'il y aurait peut-être intérêt à s'autoriser un regard "neuf" sur les corps. Et se laisser guidé par son ressenti plutôt que
les normes sociales (entourage, médias..). Ou les études prétendant définir le "corps idéal" universel, tiré des mathématiques et de la biologie.

magtuttifrutti 17/03/2013 09:41



Vous avez parfaitement raison, ayons un regard neuf et ceci peut s'appliquer à beaucoup de domaines de notre société... 


merci de votre commentaire