Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 15:35

femme à la robe rouge - blog

Alors qu’en France, l’égalité entre les hommes et les femmes est encore loin d’être atteinte et que dans certaines parties du Monde, les droits des femmes sont menacés, on assiste ici et là, à l’expression de leur détermination ou de leur révolte.

La grève des femmes au journal Les Echos, le vendredi 7 juin, en est la dernière illustration. Cette grève des signatures a pour but d’attirer l’attention sur le fait qu’elles sont sous-représentées dans la hiérarchie du quotidien. Il est possible que ce mouvement d’humeur soit repris ailleurs, dans d’autres entreprises où les postes de cadres supérieurs sont largement occupés par la gente masculine. Quelques femmes ont réussi à s’imposer, telle Nadine Nougayrède qui a pris la tête de la rédaction du Monde en mars dernier, mais elles sont encore trop rares pour crier victoire. Du reste, deux entreprises ont ouvert le bal des sanctions financières pour non respect de la parité hommes-femmes, ce qui pourrait favoriser d’autres rébellions féminines...

En matière politique, deux femmes ont réussi à s’imposer dans la bataille pour la Mairie de Paris : Anne Hidalgo pour le Parti Socialiste et Nathalie Kosciusko-Morizet pour l’UMP. Ces deux femmes de caractère ont bien l’intention de montrer qu’elles ne seront pas uniquement la touche glamour pour la Capitale. Elles ont chacune du tempérament et nul ne doute que les débats seront animés...

Ailleurs, à Berlin, une autre femme, la Chancelière allemande, Angela Merkel, s’est imposée à la tête de la zone euro. Elle a endossé le costume de gardien du temple budgétaire et même si sa rigidité n’est pas appréciée, elle souffle le chaud et le froid sur les État européens...

Ces derniers mois, d’autres femmes que l’on n’attendait pas, ont grimpé sur le devant de la scène avec plus ou moins de violence. Il s’agit de la loi sur le mariage pour tous qui a enflammé une partie de notre Société. La Garde des Sceaux, Christiane Taubira, a porté cette loi avec une conviction qui a suscité l’admiration. Elle a su s’affirmer devant l’Assemblée Nationale et ses discours ont été applaudis.

L’opposition au mariage pour tous a mis sous le feu des projecteurs deux femmes : Frigide Barjot et Béatrice Bourges. La première que l’on connaissait dans un tout autre registre, a réussi à mobiliser sous la bannière, la Manif pour tous, des centaines de milliers de manifestants dans les rues de Paris et de Province. Le mouvement a fini par lui échapper et elle s’en est allée vers d’autres cieux, une formation, l’Avenir pour Tous, qu’elle espère voir prendre le relais de la contestation. Quant à la deuxième, Béatrice Bourges, l’autre égérie de l’anti-mariage gay et porte-parole du Printemps français, semble vouloir poursuivre le combat, alors que son mouvement est menacé d’interdiction...

Les FEMEN, ces combattantes jusqu’au-boutistes, ont beaucoup fait parler depuis le début de l’année ; dans l’enceinte de la cathédrale Notre-Dame de Paris pour dénoncer le "fascisme", devant la Grande Mosquée de Paris en brûlant un drapeau salafiste, à Berlin en opposition à la venue du Premier Ministre tunisien, à Kiev pour se moquer du Divorce du Président Russe, Vladimir Poutine. Rien ne semble les décourager et trois d’entre-elles viennent d’être emprisonnées en Tunisie suite à leur manifestation seins nus en plein centre de Tunis, en soutien d’une autre Femen, Amina.

En riposte, d’autres jeunes femmes ont organisé un mouvement Les Antigones, toutes de blanc vêtues... Si leur seul but est de faire de l’anti-FEMEN, leur mouvement arrivera-t-il à se démarquer ?

D’autres femmes moins médiatisées, des mères de famille, ont voulu aussi faire entendre leur voix pour dénoncer la violence dans les quartiers nord de Marseille, réclamant sécurité pour leurs enfants. D’autres femmes l’ont fait aussi en Corse avec défilé et pétition, réclamant la fin de la spirale de la violence. Seront-elles entendues ?

Et pour finir, cette image de la femme en rouge devenue le symbole de la révolte en Turquie. Cette jeune femme, fragile et désarmée, faisant face à un jet de gaz lacrymogène semble ignorer la violence qui l’entoure. Elle résiste simplement... Sa photo a fait le tour de la toile, la voici devenue une icône d’un combat pour plus de liberté...

 

Ainsi, est-on face à une lame de fond qui va entrainer les femmes au cœur des sociétés, leur donnant enfin la place qu’elle mérite ? Ou ces revendications seront-elles sans lendemain ? L’avenir, comme toujours, le dira....  

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article

commentaires

céline-aivitable 04/10/2013 10:13

La femme est l'égale de l'homme sinon l'homme serait le genre unique.
Si nous nous réferons aux récits religieux, la femme n'est aucunement une création pour amuser l'homme.
Mais belle et bien le double de l'homme avec d'autres qualités que celui-ci.
Et donc fait pour être sont alliè et non son ennemi,ou son obstacle.
Exemple:
L'homme à les muscles donc la force physique,la femme quant a elle a la force mentale.
Vous suivez?
Là où l'homme ne réflichit qu'avec les muscles la femme lui donne les plans.
Cela ne veut pas dire que l'homme est moins intelligent mais la femme, réfléchit à d'autres possibilités ,là où l'homme ne voit qu'un chemin.

unissons nos forces pour un monde meilleur, c'est là ,le commencement vers la paix mondiale!

Ambroisine 04/10/2013 11:29



Merci pour tous vos commentaires...