Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:19

Qu’on se le dise ! Le récent twerk (danse plutôt subjective) de l’ancienne héroïne Disney, Miley Cyrus, n’a pas été du goût de tous les Américains. Depuis cet « événement », la presse et le net se sont déchaînés. Et une chose est sûre, l’information n’a laissé personne de marbre. Le dernier numéro de « Elle » consacre même une double page à la jeune femme avec cette interrogation : « trash ou néo-féministe ? » La question se pose donc sérieusement de savoir si l’ex Hannah Montana est au service de la défense de l’égalité hommes-femmes ou si la provoc’ est seulement son fonds de commerce.

Et elle n’est pas la seule à utiliser cette recette pour faire parler d’elle. Combien d’artistes ne se sont pas dévêtus ou n’ont pas utilisé la provocation pour sortir du lot ? Là, ce n’est même plus la qualité artistique qui est prise en compte mais le nombre de tweets ou le scandale suscité. Et c’est triste à dire, mais cela n’a rien d’étonnant.

Avec autant de chanteurs et chanteuses sur le marché et les fabriques à stars qui n’en finissent pas de fleurir, les places coûtent chères. Et pour se faire un nom dans le monde impitoyable du spectacle, il faut avoir certains « arguments » que les autres n’ont pas. Une belle poitrine et une chute de rein deviennent les seuls ingrédients nécessaires auxquels il faut ajouter une pincée d’effronterie et un soupçon d’audace.

Et si vous êtes un homme… alors il vous faut absolument vous procurer des créatures de rêve. Les rappeurs l’ont compris il ya de cela déjà plusieurs décennies. Le dernier en date à avoir appliqué la recette à la lettre : Robin Thicke (qui est au passage celui pour lequel Miley Cyrus a agité son popotin) et son clip « Good girl » qui a provoqué un tollé par sa brochette de trois superbes filles dénudées et dont les pauses ne laissent que peu de place à l’imagination. Alors que le chanteur, lui, reste vêtu de son costume et de sa paire de lunettes du début à la fin. Certains ont donc eu beaucoup de mal à croire que ce genre de vidéos servaient la cause néo-féministe. Le principal intéressé a argué que si l’on se trouve choqué par tant de nudité, mieux vaut ne plus mettre un doigt de pied au Louvre… Ah l’Art !

Alors dans ce cas, ces jeunes femmes seraient-elles les nouveaux porte-drapeaux des féministes ? Se serviraient-elles de leur corps comme d’une arme ? La femme dans son plus simple appareil serait-elle le 5ème pouvoir ? Capable de gouverner le monde et de mettre tous les hommes, même les plus puissants, à genoux ? 

Des milliers d’icônes ont su tirer partie de leurs atouts physiques. De Marylin Monroe, à la flamboyante Rita Hayworth en passant par Brigitte Bardot, toutes ont fait de leurs formes, un moyen de pouvoir et sont rentrées dans l’Histoire pour avoir fait tourner  bien des têtes. Des femmes qui ont pris le pouvoir et qui ont ainsi servi dignement la cause féministe… Mais avec peut-être une dose de classe et de subtilité en plus… 

Partager cet article

Repost 0
Published by LanA - dans Société
commenter cet article

commentaires

céline-aivitable 04/10/2013 09:26

Regardez la TV ,pour voir que la nudité fait marketing.
Le sexe est vendeur.
Qui ne fantasme pas?
Les américains si prudes, si puritains sont les premiers à lancer leurs stars dans le monde à poil.

C'est ironique d'être outrés!

OUi la place est chere .
Mais au fond, on nous montre bien l'exploitation ici.
Les paroles de certaines de ses chansons démontrent la vérité sur le système de la bourgeoisie américaine.
Mais la vérité fait peur!

Je n'ai rien contre Miley Cyrus qui fait ce qu'elle veut de son corps ,puisque ne l'oublions pas ,nous disposons de notre corps comme nous l'entendons.
Du moment ou nous ne portons pas les conséquences des actes des autres.

C'est aussi ça la liberté d'expression.

Mais je dois ajouter que dans les pays d'Asie ,la femme a un sale statut.

Oui là ou nous occidentaux, pouvons nous réjouir de nos belles petites vies,il en est autrement là-bas.
Tellement ,que les femmes sont en voie de disparition.
D'où un surnombre de viol de femme mariée,ou trafique de femme.

Et oui on ne sait jamais reconnaitre qu'il y a pire que nos petits malheurs.

magtuttifrutti 04/10/2013 20:21



Il est vrai de souligner que nos petits problèmes de "starlettes nues" sont peu de choses à côté de ce que vivent certains peuples... Vaste débat! Merci en tout cas d'avoir bien voulu nous donner
votre avis sur la question.