Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 11:31

solidarité - blog

Si un débat pouvait être apaisé sur un sujet aussi douloureux qu’est celui l’euthanasie, la société tout entière en sortirait grandie...

Parce que la fin de vie n’est pas la même pour tout le monde, que certains d’entre nous souffrent le martyre avant de s’éteindre, pour toutes ces personnes concernées et celles qui le seront, espérons qu’il y aura un débat digne.

Il est vrai que l’euthanasie va heurter la conscience de certains de nos concitoyens plus que d’autres, souvent des considérations d’ordre religieux, moral et il faudra les entendre. Pas une écoute de façade, du genre « parle toujours, on fera ce que l’on veut ! », mais une véritable prise en compte des interrogations, voire du rejet de toute intervention sur une personne en fin de vie.

92% des Français seraient favorables à l’euthanasie selon un sondage de l’IFOP publié début novembre par l’association pro-euthanasie ADMD. Ce sondage pourrait marquer le consensus autour de la question, mais la prudence est toujours de mise quand il s’agit de sonder le cœur des Français. Si l’idée de l’euthanasie peut ne pas ou ne plus heurter, ensuite, tout dépendra de ce qui ressortira du débat !

Parce que si tout le monde s’accorde ou peut s’accorder sur une fin de vie dans la dignité, avec l’idée principale de ne pas souffrir, les moyens question pour y arriver ne vont pas manquer de diviser !

Car entre ceux qui ne lâcheront rien dans la lignée « tu enfanteras dans la douleur » « tu mourras dans la douleur si tel est ton destin ! » et ceux qui aimeraient aller jusqu’au suicide assisté, il faut admettre que le périmètre de la question est large, très large, trop large même...

Parce qu’il faudra vérifier le consentement de l’intéressé lui-même, le malade, que l’on ne décide pas à sa place par facilité, égoïsme voire par cupidité, qu’il faudra veiller à donner un sens à la fin de vie pour en fixer les limites (parce que la vie est parfois pour certains une souffrance psychologique...), si la décision doit être collégiale ou non....

Que de sujets dans le sujet lui-même sont à aborder si l’on veut mener une vraie réforme pour ne pas dire une révolution et que de risques de division et d’opposition...

Et les arguments des uns et des autres seront TOUS valables et c’est avec une oreille attentive qu’il faudra les entendre et tous les intervenants, même les opposants les plus farouches, seront respectables. Ne pas changer une société en mettant d’un côté, les progressistes, ceux qui veulent tout bouleverser et les ringards, ceux qui refuseraient tout changement au nom de principes archaïques.

Parce qu’une société se transforme pas à pas, il faut parfois donner du temps au temps pour que tout le monde avance d’un même pas.

Et cette question sensible de l’euthanasie mérite un débat digne, sans violence. Respectons ceux qui souffrent et qui sont dans l’attente d’un changement. Et aussi ceux qui souffrent et qui ne sont pas dans cette attente... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article

commentaires