Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 12:41

Alors que les chiffres du chômage vont tomber ce jour, à la hausse ou à la baisse comme l’espèrent pour ne pas dire l’implorent les dirigeants, les relations pour trouver un poste ne restent-ils pas le meilleur moyen ?

Du reste, il n’y a qu’à entendre les conseillers de pôle emploi lors des réunions d’information le clamer haut et fort ; rien ne vaut le carnet d’adresses pour dénicher un job !

Il est certain et ce n’est pas récent, le coup de pouce permet d’accéder plus facilement à l’emploi. Que ce soit à l’intérieur de l’entreprise ou à l’extérieur, chacun d’essayer de caser un enfant, un neveu, une nièce, ou encore le fils ou la fille d’un ami…

Du reste, les employeurs préfèrent souvent avoir affaire à quelqu’un qui leur est recommandé plutôt que de laisser le hasard ou une batterie de tests pas toujours fiables décider de l’heureux(se) élu(e). Certains recourent même à l’astrologie ou à un médium ! Oui, autant dire que c’est la roue de la fortune ou de l’infortune !!!  Et ne parlons pas des entretiens parfois surréalistes pour dénicher le candidat du siècle.

Et pour illustrer ce propos, il y eut le cas du fils du Président Nicolas Sarkozy, Jean Sarkozy dont la possible nomination en 2009 à la tête de l’EPAD avait déclenché un tollé. Et plus récemment, ce fut le cas du fils du Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a été nommé  «chargé de mission auprès du Président du Directoire» au sein de la Société nationale immobilière (SNI).

Il a été aussi dénoncé les élus qui embauchent des proches, femmes, enfants… http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ces-elus-qui-embauchent-leur-conjoint-leurs-enfants-leurs-ex_1266493.html

Dans le milieu artistique, on a aussi cette impression que les relations fonctionnent à plein régime, comme si le talent se transmettait ! Pour certains, il n’y a pas de doute, pour d’autres beaucoup moins. Mais qu’à cela ne tienne, les contacts aident les enfants des people à mettre le pied à l’étrier et c’est déjà beaucoup. Après, c’est le public et lui seul qui va décider du destin de ces artistes en herbe. Si le talent est au rendez-vous, le piston est un formidable accélérateur de carrière. Pas besoin de se faire remarquer, de chercher le producteur ou l’éditeur qui vous propulsera sur le devant de la scène. En cas d’échec, c’est retour à l’anonymat avec perte et fracas !

Si le piston est une aide précieuse, il peut tout aussi bien se retourner contre les intéressés. Bien évidemment, il suscite de la jalousie et les pistonnés sont attendus au tournant ! On ne leur fait pas de cadeau, c’est la rançon de la gloire ou le revers de la médaille !

 Alors, si de manière générale le piston a toujours fait partie du « jeu », pourquoi en parler ?

Parce qu’en cette période de fort chômage, le phénomène pourrait s’être amplifié et expliquer en autre ce que l’on appelle la panne de l’ascenseur social.

Si vous ne faites pas partie du sérail, que vos relations s’arrêtent à votre quartier, et qui plus est s’il est sensible, et même avec une bardée de diplômes, vous resterez au bord de la route.

Alors, oui, il y a des personnes qui sont pleines de talent, qui ne baissent pas les bras et qui finissent par triompher. Dans ce cas, leur réussite est plus savoureuse et leur courage est à saluer. Mais à côté de ces battants, combien se désespèrent ?   

 

Du reste, cet ascendeur social en panne est devenu un monte-charge, celui de la rancœur et de la désespérance. Ne pourrait-il pas aussi expliquer, en partie, cette colère et  cette résignation qui se sont exprimées dans les urnes ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Economie
commenter cet article

commentaires