Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 17:47

petrole---blog-copie-1.JPG

Compte tenu de l’état des finances de notre pays, le slogan du gouvernement de 1973 est plus que jamais d’actualité !

Oui, l’imagination va devoir se faire à tous les étages de la société, maintenant et plus encore que par le passé.

Parce que les comptes publics sont dans un état calamiteux, parce que notre balance commerciale est de plus en plus déficitaire, parce que la courbe du chômage ne s’inversera pas par l’opération du Saint-Esprit, nous allons devoir faire preuve de créativité pour ne pas échouer sur les récifs de la mondialisation !

Dans le secteur public, le Président de la République a bien noté que l’Etat était « trop lourd, trop lent, trop cher ». La réforme s’impose avec pour objectif essentiel, faire des économies tout en gardant un service identique voire, dans l’idéal, un meilleur service. Et là, germent toutes les idées pour réaliser cet exploit.

Revient sur le tapis la réduction du "millefeuille administratif" avec la suppression d’un échelon, celui du département, par exemple. Egalement, la réduction du nombre des députés et celui des sénateurs pourrait bien refaire surface, mais là, les intéressés n’ont pas envie de se tirer une balle dans le pied !

De son côté, la Ministre de la Justice propose de réduire la tâche des magistrats en confiant la procédure du divorce par consentement mutuel aux greffiers. Certes, ils sont peut-être débordés mais multiplier leur nombre est peut-être moins coûteux qu’augmenter le nombre des magistrats. De même la mise en place d’un guichet universel serait aussi un moyen de simplifier l’accès à la justice…

Bref, toute idée est bonne à prendre en ces temps de disette budgétaire ! En revanche, il conviendrait pour toute réforme de grande ampleur, de passer par une phase d’expérimentation afin d’éviter les désagréments et autres catastrophes, à l’image du logiciel de paie Louvois utilisé par l’Armée et auquel le Ministre de la Défense a dû renoncer …

Quant au secteur privé, il faut s’en remettre à nos entrepreneurs dont l’imagination, espérons-le, continuera à être débordante. Airbus enregistre en 2013 un record historique en matière de commandes, plus de 1500, battant son concurrent américain, Boeing. Mais au-delà des géants, il y a bon nombre de petites entreprises qui grâce au crédit d’impôt recherche peuvent se développer.

Avec le pacte de responsabilité, il est à souhaiter que la compétitivité de nos entreprises s’améliorera ; encore une idée dont on verra si elle porte ses fruits…

En ce qui concerne le chômage, c’est peut-être bien là où l’on attend le plus les idées. Parce que l’on sait bien que les contrats aidés ne peuvent à eux seuls inverser la courbe du chômage, il faudra bien trouver d’autres solutions ! Alors, la réforme de la formation professionnelle doit favoriser encore plus les chômeurs, faire entrer davantage les entreprises dans les universités, valoriser les métiers manuels…

Le 14 janvier, la conférence de Presse du Président de la République devrait initier des changements, peut-être de grande ampleur, pour remettre le pays sur les rails. Sera-t-elle à la hauteur des enjeux ?

 

La France n’a pas de pétrole (peut-être du gaz de schiste ?!) alors, si elle veut garder une place enviable dans le classement des économies mondiales, elle doit avoir des idées, et les bonnes !

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Economie
commenter cet article

commentaires