Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 13:53

conférence presse - blog

Capture d'écran

Le Président de la République a promis une simplification des normes qui étouffent notre économie. Les entrepreneurs sont assommés non seulement par les charges et les impôts mais ploient aussi sous les procédures de toutes sortes.

Mais cette simplification qui devient impérative pour libérer les énergies ne va-t-elle pas aller vers moins de sécurité ? C’est là aussi un enjeu !

Ce jour, sur BFMTV, François Fillon lançait : « (…) nous sommes dans un pays qui a été trop loin dans la protection de ses citoyens, qui a accumulé des contraintes, des contrôles… ».

Nous voilà donc au cœur du sujet, cette protection dont nous sommes très souvent en demande, il va falloir y renoncer en partie. Reste à savoir où sera placé le curseur ? Un peu, beaucoup…

Parce que si l’allègement des contraintes pour les entreprises, se traduit par moins de formulaires et qu’enfin, il y ait une harmonisation entre les différents services de l’Administration, qui trouvera à redire ? Nous sommes à l’heure de l’informatique, de l’internet. Un rapprochement des fichiers et donc une seule et même déclaration pour les entreprises tombe presque sous le sens...

Non, ce qui va vraiment poser des problèmes à plus ou moins long terme, ce sont les allègements des normes environnementales, des règles sanitaires et du code du travail… Ceci ne veut pas dire qu’il n’y ait pas des normes obsolètes, des normes superflues…

Il n’y a qu’à voir l’émotion de l’opinion publique face à une catastrophe industrielle (explosion de l’usine chimique AZF à Toulouse), écologique (naufrage de l’Erika…) un scandale alimentaire (la crise de la vache folle, les lasagnes à la viande de cheval, le poulet à la dioxine…) ou une crise sanitaire (Mediator, les prothèses PIP…). A chaque fois, on traque les responsables, on veut savoir pourquoi il y a eu dysfonctionnement et au bout du compte, on réclame à cor et à cri toujours plus de normes et plus de contrôles !

Car malgré l’accumulation de celles-ci, il y a quand même des accidents et des fraudeurs qui passent au travers des mailles du filet. Et puis, il faut reconnaître que nous avons vite fait d’introduire une procédure en justice au moindre incident, au moindre manquement. Alors, pour parer à toute attaque judiciaire, les pouvoirs publics ont multiplié les protections…

Oui, c’est un véritable changement qui devra s’opérer dans les esprits. Accepter que le risque fasse partie des règes du nouveau jeu. Parce que si le risque zéro n’existe pas, nous avons tendance à vouloir nous en rapprocher le plus possible. Là, c’est un changement de logiciel, admettre que les assouplissements qui seront accordés, pourraient bien conduire à plus de risques pour l’environnement, pour la santé…

Sommes-nous prêts à ces changements ? Cela ne tombe pas sous le sens, il est toujours plus difficile de revenir en arrière, de perdre les habitudes du tout sécuritaire. Parce que nous nous sommes habitués à ce confort, à une loi pour chaque catastrophe. Le « Plus jamais ça » devenu avec les années la seule ligne de conduite. Et les dirigeants de céder à cette soif de sécurité, même si le prix à payer a été la perte de compétitivité des entreprises.

Oui, il faudra beaucoup de sang-froid à ceux qui vont se lancer dans le tri des normes ; choisir celles qui seront indispensables, celles dont on pourra se passer sans casse…  

 

Mais avons-nous le choix ? Vu le contexte économique aussi dramatique, on connait la réponse… 

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Economie
commenter cet article

commentaires