Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 10:56

casse-tête chinois blog

Le projet de budget 2014 va être déposé aujourd’hui à l’Assemblée nationale et on sait déjà que les débats seront loin d’être sereins. Avec la réduction des dépenses en guise de fil rouge, les parlementaires risquent fort de ne pas apprécier la diète à laquelle la France va être soumise.

Mais attention, il ne s’agit là que de sérieux budgétaire, pas d’austérité en aucun cas, nous dit-on. Quant aux prélèvements et coupes budgétaires, tout cela sera fait dans la justice, le mot magique pour faire passer la pilule qui risque d’être bien amère.

Les ministères concernés et l’écologie en tête sont loin d’apprécier les futures mesures drastiques. Et les opérateurs de l’État (CNRS, Météo France...) ne seront pas épargnés non plus, pas plus que les collectivités locales.  

Et c’est à chaque fois la même chose ! Tout le monde s’accorde sur le constat ; il faut baisser la dépense publique, il n’est plus possible de voter un budget qui soit en déséquilibre comme cela a été le cas depuis plus de trente ans...

Mais au pied du mur, ce sera encore la foire d’empoigne ! Personne ne voudra consentir de réels efforts ; les économies sont pour les autres, chacun pensant que sa dépense est légitime et son utilité incontestable. Car oui, le nez dans le guidon, chacun défend son domaine et une diminution des crédits, c’est une diminution de pouvoir. On en est là aussi...  

Et puis certains imaginent que la France est toujours riche, que l’on peut dépenser encore et toujours sans vraiment compter ou si peu, et peu importe qui remboursera. Comme il en est même pour dire que l’on n’honorera jamais nos dettes. Ils doivent être contents les créanciers de la France en entendant ce genre de déclaration de la part de quelques femmes et hommes politiques ! Mais qu’à cela ne tienne, de toute façon, ils ne sont pas aux commandes : alors ils peuvent tout oser, cela ne mange pas de pain et peut même rapporter gros en terme de voix !

Mais que tous se rassurent ou dépriment !

Vu l’état des finances de la France et des prévisions des économistes qui ne sont pas franchement optimistes, tout le monde va devoir se serrer la ceinture !

Des prélèvements il y en aura, justes ou pas justes, et les Ministères finiront par être tous touchés. Tout dépendra de la situation économique et si elle se dégrade ou pas. Là est la véritable interrogation : si la récession persiste, si la France entre dans le collimateur des agences de notation...

Les efforts que doivent consentir les citoyens, même s’ils sont douloureux, seront compris à condition qu’ils soient efficaces, qu’ils n’aient pas l’impression qu’on remplit un tonneau sans fond. Que les réformes qui tardent à venir, faute de courage politique, soient enfin entreprises, que les gaspillages relevés par la Cour des Comptes disparaissent et que les grands partis s’accordent à relever le pays sans démagogie...

Il en va de notre intérêt à tous... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Economie
commenter cet article

commentaires