Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 11:45

fraternité blog

Ce n’est pas la première fois, ni la dernière, que le droit du sol, ce droit qui accorde la nationalité à une personne physique née sur le territoire national, indépendamment de la nationalité de ses parents est attaqué. Du reste, il a connu des modifications et il est probable qu’il en connaîtra d’autres...

Mais en attendant, 7 Français sur 10 voudraient changer les règles et certains hommes politiques seraient prêts à les suivre pour ne pas dire les précéder.

Et là-dessus, bon nombre de défenseurs qui de bonne ou de mauvaise foi s’insurgent contre une remise en cause.

A chaque fois que le sujet revient sur le devant de la scène, qui se soucie de ces Français dont les parents sont étrangers, voire les grands-parents ?

N’ont-ils pas l’impression que leur nationalité est une imposture ? Car on entend bien ici ou là, les différences entre Français de « souche » et Français « de papier ». Et cela ne vient pas forcément d’un parti populiste...

Cela va plus loin. Écoutez certaines interviews de journalistes lorsqu’ils interrogent une personne sur son origine : « Et vous venez d’où ? » La personne lance innocemment : « Je suis Marseillais ! (mais cela pourrait être Parisien, Lyonnais...) » Et le journaliste d’insister presque lourdement : « Oui, mais vous êtes de quelle origine ? » Et le quidam désespéré finit par répondre : « Ah mes parents (cela pourrait être même les grands-parents) sont originaires du Mali (mais cela pourrait être du Niger, ou d’Algérie...)»

Et la maladresse ne s’arrête pas là ! Les plaidoyers pour le droit du sol citent toujours ceux qui ont réussi et sans lesquels la France n’aurait pu être ce qu’elle est. Certes, c’est un argument valable mais les autres personnes ?  Car tout le monde ne peut pas être un génie de l’écriture, des sciences ou un brillant homme politique ! Et ce n’est pas pour autant que ces personnes n’ont pas apporté leur pierre à l’édifice France.

Ne pensons pas non plus que tout est rose et que tout le monde est gentil. Oui, le « vivre ensemble » est de plus en plus compliqué et on ne peut pas dire que l’intégration soit une réussite totale.

 

Oui, le droit du sol est inscrit sur le papier, dans le code civil, mais dans les têtes, il est encore loin d’être acquis... Il faudra bien des efforts pour que le papier et les esprits soient en harmonie... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article

commentaires