Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 18:00
capture d'écran LCI

capture d'écran LCI

Les résultats du premier tour de la primaire de la Gauche sont tombés : Benoît Hamon est le gagnant avec 36,35 %  des suffrages exprimés, suivi par Manuel Valls avec 31,11 %., Arnaud Montebourg 17,52 %, Vincent Peillon 6,85 %, François de Rugy (3,88 %), Sylvia Pinel 1,97 % et Jean-Luc Bennhamias 1,01 %..

Voilà, ils ont tous voulu cette primaire, ils l'ont eu !!!

On pourrait se poser la question s'ils n'auraient pas mieux fait de s'abstenir de la faire ?

Certes, la primaire semble s'imposer dans le jeu politique français, mais en l'occurrence, avec un Président qui était le candidat naturel, quelle idée de vouloir l'imposer ?

On rétorquera que le Président de la République s'est retiré mais chacun sait qu'il y a été contraint, ne serait-ce que par cette primaire ! Certes, le bilan n'est pas bon et la personne même du Président était rejetée avec notamment le livre de confidences des journalistes Davel et Lhomme qui avait écorné son image. Mais finalement, quitte à être battu à la Présidentielle, ce que les sondages semblent indiquer (à prendre avec  toutes les précautions d'usage), le candidat socialiste jouerait la 4 ème ou la  5ème place, autant que ce soit le principal responsable !!! 

Car les candidats qui se sont présentés ne sont-ils pas comptables de son bilan ? 6 des 7 candidats ont fait partie du gouvernement de la Présidence de François Hollande. Si Manuel Valls a choisi de le porter en étendard, au risque d'être grillé un peu plus, son rival, Benoît Hamon, s'est lancé dans le revenu universel et le visa humanitaire. De quoi effrayer bien des citoyens qui craignent la faillite de l'Etat et de subir une immigration massive. Autant dire que le succès probable de Benoît Hamon, s'il reste sur ses positions, ne sera que de courte durée !!! Si l'on ajoute les doutes sur sa fermeté quant à la laïcité, il sera vite mis de côté.

Cette primaire dont les Socialistes espéraient un énorme succès, les organisateurs ont fini par se mélanger les pinceaux avec la participation. De 2 millions annoncés, on sera plus aux alentours de 1 millions 6, moins glamour... Et vu la déception des électeurs de gauche quant au quinquennat, c'est déjà bien...  

Comble de malchance, deux candidats à l'extérieur du parti Socialiste pourraient bien faire de l'ombre au candidat désigné dimanche prochain. Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron creusent chacun leur sillon et l'engouement pour le deuxième semble être incontestable. 

Mais ce qui est à craindre le plus dans cette primaire Socialiste c'est l'éclatement du Parti socialiste en deux blocs, représentés par les deux derniers candidats en lice. Selon l'expression de Manuel Valls " le choix entre des promesses irréalisables et infinançables et une gauche crédible qui assume les responsabilités du pays"

Voilà le ton est donné ! Qui peut imaginer un sage rassemblement après une semaine de campagne où les coups risquent de pleuvoir...

OUi, ils auraient mieux fait d'encourager le Président actuel à se présenter même pour une défaite. Et ensuite, une reconstruction du parti socialiste selon les sensibilités présentes aurait été plus simple.

Là, les électeurs de gauche risquent d'assister à un spectacle qui pourrait bien leur faire penser qu'ils ont affaire à la gauche la plus bête du monde !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article

commentaires