Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 18:45
capture d'écran LCI

capture d'écran LCI

La rentrée de septembre est placée sous le signe du TERRORISME ISLAMISTE : une action possible partout en France et ailleurs, avec des victimes qui s'additionnent..

L'été n'a pas été épargné et personne ne pourra oublier ni l'attentat du 14 juillet à Nice ni celui du prêtre égorgé à Saint-Etienne-Du-Rouvray. 

Et nul ne doute aujourd'hui que la menace est là, bien réelle qui plane au-dessus de nos têtes. Quand le prochain attentat arrivera-t-il ? Où se produira-t-il ? 

Nos démocraties sont-elles prêtes à répondre à cette menace terroriste sans abandonner ses valeurs, ses principes et jusqu'à son organisation judiciaire ? 

Aujourd'hui, une cérémonie aux Invalides rendait hommage aux 230 victimes du terrorisme de novembre 2015 à juillet 2016

Pour le moment, la population semble faire preuve de beaucoup de courage et on salue même la résilience de celle-ci. Pas d'actes de vengeance, pas d'émeutes, pas de lynchage... Certes, des tensions, il y en a eu comme en Corse et sa station balnéaire maintenant connue de Sisco. Et la polémique sur le burkini ne s'éteindra pas de sitôt...

Mais que se passera-t-il si les attentats se poursuivent, voire s'intensifient avec toujours plus de morts et de blessés ? Les cibles sont tellement nombreuses que nul ne peut se sentir à l'abri : des centres commerciaux, des écoles, des universités...

Peut-on imaginer un point de rupture, celui qui pourrait faire exploser notre société et ce que redoute le patron de la DGSI, Patrick Calvar, nous entrainer dans une guerre civile ? 

Oui, des affrontements intercommunautaires pourraient bien avoir lieu et ne pas les envisager afin de les prévenir, seraient pour nos dirigeants une désinvolture coupable. Le risque est bien réel de voir le vivre ensemble devenir le "haïr ensemble", une haine aveugle et sourde envers ceux qui sont ou paraissent être des Musulmans. Peu importe que ceux-ci soient aussi des victimes de l'islamisme radical, peu importe que ceux-ci pratiquent leur réligion dans la sérénité... 

Nos démocraties sont d'autant plus fragilisées que pour certaines, comme la France, des élections majeures se profilent à moyen terme. Avec la Présidentielle française de 2017, les candidats en lice vont devoir se positionner sur ce sujet brûlant. Pas question pour eux, de ne pas faire entendre leur musique et gare à ceux qui n'auront pas les mots qui conviennent pour l'heure ; compassion pour les victimes, sévérité pour les terroriste. Quant aux moyens pour faire cesser cette barbarie, là, on entre en zone grise. Certains ne seront-ils pas tentés de surenchérir dans les réponses sécuritaires ? On voit que cela commence avec les primaires de Droite...

Et les partis populistes de se frotter les mains. Les événements passés, présents et malheureusement futurs vont jouer pour eux... Rien à dire, même pas la peine de surenchérir, ils vont engranger les voix électorales pour accéder peut-être au pouvoir suprême ?!!!

Ne parlons pas de la vague migratoire qui apporte aussi son lot de questions et de peurs. Des décisions sans concertation comme la dispersion de la jungle de Calais dans les régions françaises pourraient être un détonateur. N'est-ce pas dans les campagnes qui sont souvent les moins touchées par l'immigration et où la peur de l'envahissement est la plus grande ?  Alors, cette "délocalisation" risque fort bien d'apporter de l'eau à leur moulin d'angoisse et de rejet... 

L'avenir sombre est-il inéluctable ? Les périls sont là, proches de nous... Y aura-t-il un homme ou une femme qui saura préserver notre société secouée pendant encore longtemps par ce terrorisme islamiste ? 

Il faut l'espérer pour notre Pays...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Société
commenter cet article

commentaires