Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 21:20
Capture d'écran

Capture d'écran

Alors que la crise des migrants en Europe se poursuit, voire s'amplifie, et risque fort bien de perdurer, comment, nous, Européens, allons-nous réagir ? Saurons-nous gérer ces afflux de population qu'ils soient économiques, réfugiés de guerres, et bientôt climatiques ou alors, allons-nous sombrer dans la barbarie ?

Ce mot de "barbares" est fort, il est ici posé à dessein. Non pas qu'il soit aujourd'hui d'actualité, mais correspondra-t-il à une réalité plus ou moins lointaine ?

Un excellent documentaire a été diffusé sur ARTE le jeudi 04 février 2016 "Les défis de l'accueil". On se rend compte que malgré la bonne volonté de l'Allemagne d'accueillir plus d'un million de personnes, les moyens ont quand même du mal à suivre. Et de l'aveu même des autorités, les structures sont arrivées à saturation... 

Et ce n'est pas fini... 

Les conséquences de cette "saturation" dans l'accueil de populations pourraient être autant douloureuses que dangereuses.  

Du reste, on commence à en constater les prémices. Certains pays de l'Est ont érigé des murs de barbelés pour endiguer le flux (Hongrie, Croatie, Slovénie), d'autres Etats ont rétabli les contrôles aux frontières (Autriche, Allemagne, France, Suède, Danemark et Norvège), ces contrôles risquant de se propager. La Grèce est de plus en plus isolée, son éviction de la zone Schengen étant envisagée... 

Alors, certains diront que rien n'arrêtera ces femmes et ces hommes de rentrer sur le sol européen. C'est vraiment mal connaître l'Histoire et la cruauté des hommes ! Rappelons-nous le Rideau de Fer avec ses fils barbelés, ses miradors, ses mines... L'horreur, quoi.. Dans une moindre mesure, on voit déjà les dégâts des barbelés sur les migrants dans l'enclave de Mellila, à la frontière entre l'Espagne et le Maroc. 

Et il pourrait en être de même aux frontières maritimes où le sauvetage se transformerait en sabordage et des barrages de mines voir le jour en Méditerranée... Il y a eu quelques doutes à ce sujet sur la maltraitance faite à des clandestins par quelques garde-côtes grecs. Mais, imaginons que la Grèce se retrouve seule à gérer la crise. Vu ses difficultés, que fera-t-elle pour protéger ses frontières ?  

Aujourd'hui, on est bien loin de cette sauvagerie et les Etats ne sont pas encore véritablement débordés, surtout la France, moins touchée par l'arrivée massive de réfugiés. Mais on sait qu'une population est fragile et peut vite se retourner. Qu'a-t-on constaté en Allemagne où les réfugiés étaient accueillis avec drapeaux et fanfares ? A présent, les exactions de certains migrants à Cologne ont fait l'effet d'une douche froide et le rejet commence à se répandre. Des actes de violence se multiplient contre les foyers de demandeurs d'asile et le mouvement Pegida a de plus en plus le vent en poupe...  

N'oublions pas non plus les partis nationalistes qui pourraient servir d'accélérateur aux colères de citoyens. Car des millions de personnes débarquant en Europe ne peuvent pas être intégrés du jour au lendemain. Les structures sont déjà au bord de la rupture, il y aura vite pénurie de logement, il n'y aura peut-être pas du travail pour tout le monde. On se rend d'ailleurs compte que ceux qui arrivent ne sont pas tous médecins ou ingénieurs !!! Et si le mouvement devait encore s'accélérer, comment faire face sans arriver à l'explosion du système social ?

Des foyers de guerre civile pourraient naitre ici ou là. A laisser des zones de non-droit se développer à l'image de la jungle de Calais ou d'autres bidonvilles aux bordures des grandes villes, le risque est bien réel de voir s'enflammer des populations locales exaspérées. Peut-être pas demain, mais si rien n'est fait et que la situation se dégrade de plus en plus... 

Oui, le tableau pourrait être apocalyptique si les Etats européens ne sont pas à la hauteur des enjeux. Les gouvernements de ces mêmes Etats européens pourraient se transformer en monstres dans un réflexe de défense, les migrants devenant les envahisseurs, les ennemis de la Nation... 

Evidemment, les solutions sont plus faciles à écrire qu'à réaliser : sécuriser les zones de guerre, aider au développement des pays qui en ont besoin....

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Monde
commenter cet article

commentaires