Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 09:09
Charlie Hebdo : couverture 712 et quand tout était là....

"En février 2006, Jérôme Lambert et Philippe Picard filmaient l’élaboration et le bouclage du numéro 712 de Charlie Hebdo consacré aux caricatures de Mahomet."

Tel est l'intitulé du documentaire présenté par FRANCE 5, le 05 janvier 2016...

Ce n'est pas sans émotion que l'on a pu se glisser dans la salle de rédaction de CHARLIE HEBDO, et quand on connait l'attaque terroriste du 07 janvier 2015, ce reportage nous glace et en même temps, nous oblige à poursuivre leur combat pour la liberté d'expression... 

Ils étaient tous là ou presque, les futures victimes des frères KOUACHI ; Cabu, Tignous, Honoré, Wolinski, Charb, Mustapha Ourrad, l'économiste Bernard Maris... 

Cette couverture 712 est celle connue sous le titre "Mahomet débordé par les intégristes" et reprenant les carricatures du prophète, ce qui a valu bien des violences dans une partie du monde musulman... 

Presque 10 ans entre les deux dates et rien a changé ou si, en pire !!!

 

A l'époque, déjà, l'équipe de Charlie Hebdo se préoccupait des retombées de leur future publication des carricatures. Caroline Fourest alerte les journalistes sur les réactions de violence sur les forums. Beaucoup de haine, déjà...

Cabu parle avec humour d'une troisième guerre mondiale provoquée par le dessin ! Il ne savait pas que cette parole était prémonitoire. Oui, le dessinateur Cabu est mort dans cette guerre...

Wolinski lance "avec les curés, c'est plus facile..." Oui, il ne pouvait pas mieux dire...

Mais la lâcheté n'était pas de mise dans cette équipe, et le rédacteur en chef de l'époque, Philippe Val, affirmait avec bon sens que la sanction ne pouvait venir que des tribunaux. S'il avait su que la sanction allait tomber hors la Justice et avec une telle inhumanité ! 

A l'époque les locaux étaient gardés par des policiers en tenue et Cabu, après un coup d'oeil dans la rue se rassurait en disant que cette affichage était dissuasif. Cette garde n'était plus aussi présente en 2015 et de toute façon, qu'auraient pu faire des policiers contre des kalachnikov ? 

« Qu’est-ce qu’il restera au simple citoyen s’il n’a même plus le rire pour vaincre ses peurs ? » lance Philippe Val, le rédacteur en chef du journal. 

Oui, il faut continuer à rire, à chanter... à vivre, quoi !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Société
commenter cet article

commentaires