Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 14:35
capture d'écran

capture d'écran

Le 26 septembre dernier, sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" présenté par Laurent Ruquier, l'eurodéputée Nadine MORANO s'est exprimée en ces termes : "La France est un pays aux racines judéo-chrétiennes... La France est un pays de race blanche dans lequel on accueille aussi des personnes étrangères..."

Au-delà de la polémique déclenchée par ces paroles, de l'aberration scientifique que certains ont relevée, pendant que d'autres doutaient de la référence même au Général de Gaulle, ne sommes-nous pas au coeur de la crise identitaire française ?

Oui, ces propos ont dû faire écho à bon nombre des Français que l'on qualifie "Français de souche". Ceux-ci ont dû se réjouir d'entendre sur un plateau de TV ce qu'ils pensent et qu'ils hésitent encore à crier haut et fort ! Ils en ont rêvé et Nadine Morano l'a fait !

Evidemment, ces propos ont dû résonner douloureusement dans la tête de bon nombre de ces Français de Métropole et d'Outre-mer qui n'ont pas la peau blanche ! A l'image de cette députée réunionnaise dont on a pu sentir l'émotion et les larmes contenues déclarant "députée noire de la République, cette France décrite par Madame MORANO n'est pas la mienne"...

Cette triste histoire révèle l'état de notre société ; une société déboussolée qui ne sait plus qui elle est ou refuse de voir ce qu'elle est devenue.

Sur le plateau de l'émission C dans l'Air du 1er octobre, le journaliste Claude Weil reprochait au personnel politique de ne pas avoir fait un travail de pédagogie sur la transformation de la France.

On peut déplorer cette absence de pédagogie car au bout du compte, il y a comme une impression chez ces "Français de souche" à la peau blanche de s'être réveillés avec la gueule de bois ; une France multiculturelle était née... Et pour toute explication, ils n'ont eu que le fameux slogan : l'immigration est une chance pour la France !

Et les problèmes engendrés par le mélange de cultures et de religions n'ont pas été réglés, ont été balayés d'un revers de la main par crainte d'un développement du racisme, ce qui n'a pas manqué de se produire. Car finalement, en ne posant pas les problèmes, refusant d'entendre les craintes et les exaspérations, on a fini par radicaliser les uns et les autres.

Evidemment, il n'en faudrait pas beaucoup pour que cette société ne se fragmente un peu plus, car au-delà des politiques, ce sont les citoyens qui doivent accepter de vivre ensemble... ou pas. Et le risque est toujours plus grand de voir les communautés se dresser les unes contre les autres sous fond de chômage de masse et de crise migratoire sans précédent... 

Pour que ce type de déclaration ne se reproduise plus, non pas parce qu'il y aura eu l'intervention d'une police de la bien-pensance, bien-pensance rejetée, mais parce que naturellement, elle sera désuète, totalement dépassée, il faudra du temps, de la patience et des efforts de tous...

La France mérite bien cela...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article

commentaires

mars 13/11/2015 22:58

Nadine a raison, ce sont les paroles meme du Generale De Gaulle qui s'est battu et a mené les anglais a nous aider et ce pour vous bande d'ingrat gauchiste...

T'es gaulliste ou t'es rien a droite. La gauche n'a fait que defaire et destabiliser le pays et les extreme ne sotn jamais une conclusion.

De Gaulle le disait si bien, La France est un pays qui se gouverne AU CENTRE !

Friant 06/10/2015 09:20

Il faudrait aussi arrêter de prendre les Français pour des cons.
La classe politique qui gouverne ce pays depuis les années 70 n'est pas la hauteur.
Elle n'a pas conscience (ou se fiche éperdument) qu'il s'agit du destin de la France dont elle a la responsabilité. Mais les ambitions, les egos et les partis pris idéologiques sont trop forts.
Qu'on parle moins de la République, qui est un régime, et que l'on agisse au nom de la France qui est une nation millénaire depuis Hugues Capet, premier roi "de France". Je ne suis pourtant pas monarchiste en disant cela.