Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:57
Economie française : de violences en violences ?

Le DRH de la compagnie AIR FRANCE qui finit torse nu et plusieurs autres employés blessés dont un vigile gravement touché après l'annonce d'un plan de restructuration de l'entreprise, l'image a fait le tour du monde, échaudant au passage les investisseurs étrangers de mettre un pied ou plutôt des capitaux en France !!! 

Et ce n'est pas la première fois que l'on assiste à des échauffourées entre salariés et employeurs sur fond de réduction de personnel. ll y eu le saccage de la sous-préfecture de Compiègne par les salariés de CONTINENTAL, on a connu des séquestrations (CATERPILLAR...), des menaces d'explosion d'une usine (SODIMATEX de Crépy-en-Valois, METALTEMPLE de FUMEL dans le Lot et Garonne....)

Mais cette violence touche également d'autres secteurs de l'économie : la guerre des taxis et des VTC où l'on a vu des chauffeurs de VTC être molestés, leur véhicule saccagé...

Oui la France connait une mutation économique et les conséquences sont terribles pour ceux qui doivent s'adapter. Les entreprises doivent se moderniser pour être compétitives et cela passe souvent, pour ne pas dire toujours, par des suppressions de postes. A l'image d'AIR FRANCE où la concurrence des low cost est rude et donc pas moyen d'échapper à la remise en cause des acquis.

Et ce n'est pas fini !

On voit bien que la mondialisation accélère la nécessité d'adaptation, la course à la rentabilité, et au "moins-disant"... 

Mais ne sommes-nous pas tous responsables de cette mutation ? 

Par notre envie ou par la nécessité de dépenser moins, nous contribuons au bouleversement de l'économie. Sinon, comment expliquer le succès des lignes aériennes low cost ? Et bientôt, les lignes de bus qui viendront impacter directement le trafic ferroviaire (bien que la SNCF semble vouloir prendre le "train" en marche par l'ouverture de lignes d'autocars). Ne parlons pas des sites de vente en ligne en pleine explosion (ZALANDO, SERANZA....) et les drive et autres livraisons à domicile de la grande distribution qui provoqueront la fermeture de grandes surfaces. Avec les banques en ligne, des agences bancaires vont devoir fermer (la Société générale prévoit de supprimer 20 % de ses agences). 

Et ne parlons pas de l'économie du partage qui prend une place de plus en plus grande dans le marché : les achats directs aux producteurs (La ruche qui dit oui... ), les partages culinaires ( http://www.voulezvousdiner.com...), les locations de machines à laver entre voisins, de bricolage, de jardinage...

Si certains sont encore de l'ordre du confidentiel, il en est d'autres qui sont devenus des incontournables : le site de covoiturage Blablacar pour n'en citer qu'un ! 

Alors, oui, l'économie se transforme créant de nouveaux emplois mais supprimant des postes en quantité effarante. Et tant de personnes qui se retrouvent jetés hors de leur entreprise avec peu d'espoir de retrouver un emploi...

Après, il y a les enfants gâtés du système (comme semble l'être le personnel navigant d'AIR FRANCE) qui ne veulent pas perdre leurs avantages. On peut dire que c'est humain, chacun regardant ses intérêts et se moquant bien souvent de l'intérêt général. Où cette attitude devient coupable, c'est de menacer la survie de l'entreprise par des égoïsmes individuels... 

La violence est inexcusable et les images de ces cadres d'Air France maltraités sont choquantes. 

Mais tant que rien ne sera fait pour aider réellement ceux qui perdent leur emploi et leur dignité avec, nous risquons de voir se multiplier ces violences que même les condamnations les plus fermes ne pourront arrêter... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Economie
commenter cet article

commentaires