Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 20:17
Après un été maussade, une rentrée sociale maussade ?

Il semblerait bien que l’été 2014 soit à la hauteur de celui de 2007, c’est-à-dire parmi les plus pourris des dernières années. Mais il faudra attendre fin août pour confirmer la tendance de la première quinzaine…

Et la rentrée ?

Le Gouvernement annonce une rentrée économique maussade. Les chiffres économiques sont mauvais ; une croissance nulle au deuxième trimestre, un chômage qui ne désarme pas, un refus catégorique de l’Allemagne d’accorder un soutien à la croissance pour ne pas dire nous laisser creuser les déficits…

Le Président de la République, pourtant d’une nature optimiste qui aurait pu confiner à l’insouciance, aurait même le blues !

Alors que laisse présager cette morosité des chiffres et du temps ?

Les Français seront-ils résignés face aux futures réformes qui, si l’on ne peut nier l’utilité, risquent de faire mal ? Si tous s’accordent sur le principe de réformer en profondeur notre pays, combien en apprécieront les conséquences ?

Une vraie crise morale bloque la société dans son ensemble, combien à croire en l’avenir de la France ? Combien à vouloir partir, fuir un pessimisme ambiant ? Combien à douter que les différentes communautés vivant dans notre pays ont un futur radieux ? Combien à penser à une guerre civile ? Combien à croire à l’éclatement de l’Union Européenne ? Combien à craindre la faillite d’un Etat asphyxié par une dette colossale ?

Oui, beaucoup de Français ont peur…  Oui, beaucoup de Français ont la rage… Oui, beaucoup de Français se désespèrent de la France et de l’Europe…

Les prochains mois renforceront-ils les peurs ou redonneront-ils l’espoir à un peuple qui vit dans un état de prostration… Les entreprises sont sur leurs gardes, les ménages consomment a minima.

Il faudra beaucoup de courage et de détermination aux dirigeants de notre pays pour que les choses n’empirent pas, à défaut qu’elles s’améliorent…

La confiance est déterminante pour redresser une économie. Sans cette confiance, il n’y aura pas d’issue favorable. Et pour la regagner, il faudra plus que des mots, mais il faudra aussi des discours de vérité, des encouragements…

Quelle rentrée pour la France ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ambroisine - dans Politique
commenter cet article

commentaires