Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 15:56
Capture d'écran i-télé

Capture d'écran i-télé

L’ex-otage Didier François était l’invité ce matin de la Team Toussaint sur i-télé et son témoignage a été comme une bouffée d’oxygène. Ce journaliste retenu captif dix mois en Syrie a illuminé le plateau de TV par sa bonne humeur et sa joie de vivre.

Car des moments difficiles, il en parle avec pudeur mais avant tout, il a livré un message d’espoir en lâchant ces quelques paroles : « (…) on vit quand même dans un pays formidable. Je passe neuf mois par an dans des zones de guerre…. 80% du monde vit avec quasiment rien à manger, des guerres, des conflits, un minimum pour vivre… »

Et cela fait réfléchir… Nous avons tendance à nous plaindre beaucoup, à penser que notre pays est sur le déclin, que rien ne fonctionne plus, que tout va de travers…

Bref, nous n’arrivons plus à relativiser ou si peu…

A titre individuel, nous sommes plus conscients de notre situation, chacun avec ses hauts et ses bas. Certains sont mieux lotis que d’autres ; les uns luttent pour vivre dans la dignité, d’autres se battent contre la maladie, d’autres encore connaissent des épreuves douloureuses de deuil…

A titre collectif, c’est carrément la sinistrose ! On ne croit plus en ce pays ni en ses élites. Certes, on pourrait reconnaître que nous avons encore des services publics qui sont à la hauteur, un système de santé performant, une armée vaillante… Mais la peur que tout s’arrête du jour au lendemain est si prégnant que l’on ne voit plus la réalité avec objectivité…

Parce que notre pays est dans une situation financière préoccupante, que l’on nous rabâche sans arrêt que l’on doit faire des économies (ce qui est vrai) on finit par voir le désastre là où il n’est pas encore !

On ne connait pas réellement l’ampleur du redressement, ni les sacrifices à consentir… Alors, on pleure avant d’avoir mal. Du coup, comme dans une spirale infernale, la confiance déserte notre Pays peu à peu… La jeunesse s’en va vers des cieux plus cléments, les investisseurs se détournent, les entrepreneurs n’ont plus la foi…   

Oui, Didier François a raison, on vit dans un pays formidable mais pour encore combien de temps ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by magtuttifrutti - dans Société
commenter cet article

commentaires